Le Maroc vise la première place mondiale de production d’hydrogène vert

5 décembre 2020 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Être le premier producteur et exportateur d’hydrogène vert mondial à l’horizon 2030, c’est la nouvelle ambition du Maroc. Les autorités ont dévoilé leur intention avec des arguments soutenus lors de la première édition du Sommet mondial sur le power to x, à l’initiative de l’Iresen et l’UM6P.

À l’entame de ce Sommet ce 1er décembre, sous forme virtuelle, le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen), Badr Ikken a indiqué que " l’ambition du Maroc est non seulement de devenir un hub industriel régional dans l’hydrogène vert, mais également un hub technologique dans ce domaine ".

Une idée soutenue par son successeur et co-organisateur de l’événement, Hicham El Habti, président de l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P). Abondant dans le même sens, Ahmed Reda Chami, président du Conseil économique social et environnemental (CESE), a souligné que " le terme de champion n’est pas du tout abusif parce qu’il s’agit clairement pour le pays de passer de la logique de consommateur dépendant et soucieux de sa sécurité d’approvisionnement à celle d’un acteur important de la transition énergétique ".

En plus d’être l’un des cinq pays ayant le plus fort potentiel de production et d’exportation de molécules vertes, de méthanol, d’hydrogène et d’ammoniac, le Maroc a l’avantage d’avoir une situation géostratégique enviable entre l’Europe et l’Afrique, sans oublier la base industrielle solide dont il dispose, a souligné Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce, de l’industrie et de l’économie verte et numérique. De plus, les deux études conduites sur le thème du PtX en 2018, " ont montré que le Maroc pourrait capter au minimum 4% du marché mondial de l’hydrogène vert d’ici 2030", a rappelé Aziz Rabbah, le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement.

Quid de la gouvernance ? La Commission nationale " est engagée sur plusieurs chantiers, dont l’élaboration d’un atlas national de l’hydrogène, la mise en place du cadre réglementaire, le renforcement de la formation et de la recherche et le lancement des projets pilotes ", a souligné M. Rabbah.

Sujets associés : Exportations - Energie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Marrakech accueille un sommet mondial sur les énergies propres

Le World Power-to-X Summit 2020,organisé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), se tiendra du 1ᵉʳ au 3 décembre à...

Hydrogène vert : le Maroc veut devenir un acteur de 1er plan

Fort de ses potentialités, le Maroc tient à développer sa production d’hydrogène vert. Plusieurs initiatives ont déjà été prises.

Comment le Maroc accélère sa transition énergétique

Le Maroc met les bouchées doubles pour accélérer la transition énergétique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié un avis au Bulletin...

Hydrogène vert : le Maroc pionnier en Afrique

Le Maroc se positionne peu à peu comme un véritable pionnier en matière d’énergies renouvelables. Le royaume est cité en exemple pour sa marche vers une nouvelle source d’énergie...

Nous vous recommandons

Exportations

Le Maroc autorisé à acheter des drones américains

Le président des États-Unis, Joe Biden, entend maintenir la politique de son prédécesseur relative aux exportations de drones armés à davantage de pays étrangers, confirmant ainsi la vente de quatre drones au Maroc. Le royaume avait négocié cette...

Le Maroc doit baisser sa consommation de pain

« Quels choix pour une plus grande autonomie du Maroc ? ». Le thème a fait l’objet d’une conférence sur la souveraineté alimentaire animée par le premier vice-président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement Rural (Comader), Rachid...

Tomates : le Maroc accroît ses ventes au Royaume-uni

Les exportations de tomate marocaine vers le Royaume-Uni ont considérablement augmenté, passant de 72,81 millions de kilos en 2020 à 97,33 millions en 2021, soit une hausse de 33,7 %.

Le Maroc enregistre une baisse à 2 chiffres de la demande étrangère

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) dans son récent point, a publié des données qui montrent que la demande étrangère adressée au Maroc se serait infléchie de 18 % au deuxième trimestre 2020.

Le Royaume-Uni de plus en plus dépendant des fruits et légumes marocains

Depuis janvier 2021, date de l’entrée en vigueur de l’accord commercial entre le Maroc et le Royaume-Uni, les exportations marocaines de fruits et légumes vers le pays ont explosé, augmentant d’environ 40 %, dont la majorité concerne des tomates et des...

Energie

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le royaume...

COP 26 : le Maroc signe un pacte pour sortir de l’ère du charbon

À la COP 26 qui se déroule à Glasgow, le Maroc s’est engagé avec 189 pays et organisations à ne plus financer de centrales à charbon pour produire l’électricité.

Hydrogène vert : le Maroc veut devenir un acteur de 1er plan

Fort de ses potentialités, le Maroc tient à développer sa production d’hydrogène vert. Plusieurs initiatives ont déjà été prises.

Quid des entreprises et emplois créés à Marrakech-Safi en 2020 ?

En 2020, dans la région Marrakech-Safi, 6242 entreprises ont été créées pour un investissement global de 23,97 milliards de DH. C’est ce que révèle le rapport d’activité 2020 du CRI-MS.

Le Nigeria encourage le Maroc à investir dans le fossile

À l’heure où les grandes puissances imposent le passage à des énergies faibles en émission carbone, le Nigeria a appelé les pays africains, producteurs de pétrole, dont le Maroc, à s’unir pour investir davantage dans le fossile afin de juguler ensemble la...