Recherche

L’imam de Gennevilliers limogé pour « propos sexistes »

© Copyright : DR

23 juillet 2021 - 08h40 - Monde - Par: G.A

La mosquée de Gennevilliers va devoir se trouver un autre imam. Le 8 juillet dernier, Mohamed Benali, président de l’association Ennour a été convoqué à la préfecture pour s’expliquer sur un prêche jugé « très vindicatif ». Pourtant, la mosquée de la rue Paul Vaillant-Couturier faisait partie de celles connues pour leur ouverture et leur tolérance.

Le ministre de l’Intérieur a demandé au préfet des Hauts-de-Seine de convoquer les responsables de la mosquée de Gennevilliers et de limoger l’imam Mehdi après un prêche dans lequel l’imam faisait un rappel sur les tenues vestimentaires des hommes et des femmes musulmanes. L’imam de Gennevilliers aurait accusé les femmes de «  manquer de pudeur  », particulièrement «  celles qui partagent sur les réseaux sociaux des leçons de maquillage ou des tenues qui mettent en valeur les formes de leur corps  ».

À lire : Maroc : un imam sanctionné pour ne pas avoir respecté le prêche officiel

Des propos que le ministre de l’Intérieur juge contraires aux valeurs véhiculées en France. «   À ma demande, le Préfet des Hauts-de-Seine a convoqué les responsables de la mosquée pour que cet imam soit limogé  », a indiqué Gérald Darmanin sur Twitter.

À lire : La Belgique expulse un imam marocain

Sa publication a suscité de nombreuses réactions. Pour beaucoup, les propos de l’imam ne sont pas sexistes puisque le sermon s’est intéressé également aux hommes. «  Le diktat qui veut jusqu’à imposer aux imams le contenu de leur prêche même sur un sujet aussi cardinal que la pudeur, faisant fi du sacro-saint principe de laïcité est un colonialisme intellectuel inacceptable  », ont dénoncé certains qui appellent le ministre de l’Intérieur à la retenue, qualifiant de vindicte abjecte son acharnement à voir le chef religieux limogé.

Mots clés: France , Islam , Religion

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact