Immobilier marocain : chute de 25 à 30% des prix

21 mars 2011 - 18h30 - Economie - Ecrit par : L.A

La méfiance des acheteurs et le manque d’adéquation entre l’offre et la demande, auraient fini par avoir raison des prix de l’immobilier au Maroc. Des baisses de 25 à 30% ont ainsi été notées dans le secteur, exception faite de Casablanca et Rabat.

Selon la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), cette baisse fait suite à la méfiance d’éventuels acheteurs. Les produits ne correspondent pas à leurs demandes, ceux-ci préfèrent "attendre et voir". Le moyen standing par exemple dépasse facilement le million de dirhams alors que la demande se situe entre 350.000 et 600.000 dirhams. Mais cette offre là est quasi inexistante, explique Rachid Khayatey Houssaini, PDG du Groupe KLK, à l’Économiste.

Seules les villes de Rabat et de Casablanca ne sont pas concernées par ces baisses puisque la demande est bien plus importante que l’offre en logements. Marrakech, qui a connu une importante crise immobilière en 2010, reprendrait pour sa part tout doucement son souffle. Mais pour ce faire, l’offre, qui s’adressait essentiellement à la demande étrangère jusqu’à il y a peu, a dû être adaptée à la demande locale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Casablanca - Rabat - Crise immobilière Maroc - Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

L’arrivée au Maroc cet été des Marocains du monde dans le cadre de l’Opération Marhaba, va contribuer à booster le secteur de l’immobilier.

Le programme d’aide au logement séduit les MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 15 194 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier, fait savoir Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du Territoire, de...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.