Importations des cahiers scolaires : les industriels locaux révoltés

10 octobre 2020 - 04h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les industriels marocains sont révoltés contre l’importation des cahiers scolaires qui prend une part de plus en plus importante au niveau du marché local. Et la situation n’est pas près de s’améliorer avec la crise sanitaire actuelle. 

Alors que le marché local représente un volume global de 22 000 tonnes, soit 450 millions de dirhams, plus de 6 800 tonnes de cahiers scolaires ont déjà été importés sur le marché marocain pour le compte de la rentrée prochaine et pour un coût total de 150 millions de DH.

Selon Aujourd’hui Le Maroc, les producteurs tunisiens (15,69% pour Sitpec et 27,71% pour Sotefi) occupent plus de 90% du marché des importations grâce aux droits antidumping de cinq ans accordés par les autorités marocaines.

Cette présence des productions importées sur le marché représente une menace pour les importateurs locaux qui doivent écouler leur production seulement pendant deux mois sur les 10 que dure l’année scolaire.

L’autre menace des industriels cette année est l’épidémie due au coronavirus. La recrudescence des nouvelles contaminations a d’ailleurs retardé la rentrée scolaire. Cette situation est à l’origine du repli des ventes de 15% et de la réduction du coût du cahier (8 à 12 % par rapport à l’année dernière).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Industrie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Casablanca : la reprise des classes annoncée pour le 5 octobre prochain

Le gouvernement a autorisé les écoles, collèges et lycées de Casablanca, épicentre du coronavirus au Marc à rouvrir dès le 5 octobre prochain. Il a également reconduit le...

L’inquiétude grandit chez les enseignants marocains

Alors que la rentrée scolaire démarre le 7 septembre, les enseignants ne se sont pas encore appropriés le dispositif mis en place par le gouvernement : le présentiel et le...

Covid-19 : la rentrée retardée pour plus de 2000 établissements scolaires au Maroc

Tous les élèves n’ont pas repris normalement les classes le 7 septembre comme annoncé par le ministère de l’Éducation nationale. Près d’un million d’élèves se retrouvent à la...

La Tunisie fait plier le Maroc devant l’OMC

Dans la guerre que se livrent les industriels marocains et tunisiens du cahier scolaire, ces derniers viennent de remporter une bataille auprès de l’Organisation Mondiale du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : un nouveau géant de la production de batteries ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, se dit persuadé que le Maroc peut devenir un producteur majeur de batteries lithium-ion.