L’incroyable parcours de Houari pour retrouver sa fille au Maroc

26 mai 2023 - 20h30 - France - Ecrit par : A.P

Houari Saraoui, résidant à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne), a retrouvé sa fille au Maroc, après un an de recherches en solitaire. Son ex-femme s’était enfuie à l’étranger avec la petite quand il a récupéré sa garde en raison de soupçons de maltraitance.

Houari a mené l’année dernière son enquête en solitaire pour retrouver Meïssa, sa fille alors âgée de 4 ans, enlevée en 2021 par sa mère. « Sans elle, j’étais un cadavre », confie-t-il au journal Le Parisien. Le trentenaire a finalement retrouvé la mineure au Maroc, après un an de recherches en partant du port de Marseille. Son ex-femme et mère de l’enfant, sera jugée en correctionnelle, sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Le couple s’est séparé en 2019 et la femme avait obtenu la garde de leur fille.

Le nouveau compagnon de la mère aurait fait subir des violences physiques à la fillette. Houari avoue avoir remarqué des bleus sur le corps de la mineure. Après une enquête sociale menée en janvier 2021, la juge lui octroie la garde de l’enfant en raison de ces soupçons de maltraitance. Mais la mère, musulmane, s’enfuit pour Marseille avec la fille le 29 décembre précédent, reprochant au père « de ne pas être assez bon musulman pour élever sa fille ». « Elles avaient pris un bateau pour la Tunisie. J’ai pensé que je ne reverrais plus ma fille », raconte-t-il.

À lire : 50 ans après, une Britannique retrouve sa fille emmenée au Maroc par son père

Interpol a lancé les recherches pour retrouver la fillette. De son côté, Houari a créé une page Facebook et écrit à l’Élysée qui assure « qu’ils procéderont à l’examen du dossier ». Un jour, une internaute lui écrit, affirmant savoir où se trouve Meïssa. Houari envoie l’adresse aux autorités tunisiennes qui traînent à s’y rendre, jusqu’à ce que son ex-femme s’enfuie au Maroc. La même internaute lui donne une autre adresse. C’est ainsi qu’il « décide d’y aller. Je me disais : au pire, on me tuera, il y aura une enquête et on la retrouvera ».

Le 29 mai 2022, il prend un vol pour le Maroc, après s’être fait passer pour un recruteur à son ex-femme sur Facebook. Le lendemain, il confie le dossier à la police marocaine qui a fini par retrouver la fillette, laquelle sera placée dans un orphelinat, l’informe-t-on. Après quinze jours de bras de fer avec la justice marocaine, Houari parvient finalement à rentrer en France avec sa fille. C’était le 15 juin 2022. « Il a effectué un travail de détective… », affirme Isabelle De Mellis, son avocate.

Sujets associés : France - Tunisie - Enquête - Enfant

Aller plus loin

Jamel Debbouze aide Karine Gelain à retrouver sa fille disparue

L’artiste franco-marocain Jamel Debbouze a relayé l’appel de Karine Gelain, femme influente du cinéma dont la fille était portée disparue. Elle a été retrouvée « saine et sauve ».

50 ans après, une Britannique retrouve sa fille emmenée au Maroc par son père

Une femme a retrouvé sa mère au Royaume-Uni cinquante ans après avoir été emmenée au Maroc par son père, où elle a été élevée par sa tante. Des retrouvailles pleines d’émotion.

18 ans après, une Irlando-marocaine retrouve son père (vidéo)

18 ans après, une jeune femme Irlando-marocaine a retrouvé son père de nationalité marocaine qu’elle ne connaissait pas. Des retrouvailles heureuses pour le MRE et sa fille.

France : voulant se faire justice lui-même, un Maghrébin se retrouve devant le tribunal

Le procès d’un père de famille et de ses trois amis s’ouvrira devant le tribunal correctionnel début 2023. Ils sont soupçonnés d’avoir roué de coups un adolescent de 16 ans,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.