Ingérences présumées : Le Maroc dans le viseur de la justice belge

10 mai 2024 - 08h30 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête judiciaire relative à de possibles ingérences marocaines en Belgique, selon des informations de la RTBF et du Soir.

Cette décision fait suite à un procès-verbal rédigé fin décembre par l’Office central pour la répression de la corruption (OCRC) reprenant les révélations du magazine #Investigation de la RTBF en décembre dernier.

Le procès-verbal de l’OCRC fait part des faits présumés d’influence, d’ingérence, voire de corruption publique de la part du Royaume du Maroc en Belgique.

A lire : Belgique : les accusations sur la présence d’espions marocains sont « infondées et inacceptables »

C’est désormais chose faite. Le parquet de Bruxelles, saisi du dossier, a décidé d’ouvrir une enquête à l’information fin mars 2024. Cette procédure permettra aux enquêteurs de rassembler des éléments de preuve et de déterminer si les faits dénoncés sont avérés.

Pour l’heure, le parquet de Bruxelles se refuse à tout commentaire sur les chefs d’accusation retenus dans le cadre de cette enquête. La nature exacte des faits présumés et les personnes mises en cause restent donc à déterminer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Espionnage

Aller plus loin

Espionnage au profit du Maroc : deux personnes arrêtées aux Pays-Bas

Les autorités néerlandaises ont arrêté la semaine dernière deux personnes, dont une d’origine marocaine, accusées d’avoir divulgué des secrets d’État au Maroc.

Pays-Bas : révélations sur l’affaire d’espionnage impliquant un Marocain

On en sait un peu plus sur Abderrahim El M., l’un des deux individus arrêtés et accusés d’avoir orchestré une opération d’espionnage contre les Pays-Bas au profit du Maroc. Pour...

Belgique : les accusations sur la présence d’espions marocains sont « infondées et inacceptables »

L’ambassadeur du Maroc en Belgique, Mohammed Ameur, a réagi aux déclarations du ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) dénonçant l’ingérence et...

Pays-Bas : Une affaire d’espionnage embarrassante pour le Maroc

En novembre dernier, Abderrahim El M., qui travaille pour l’organisme néerlandais chargé de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, a été arrêté à l’aéroport de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.