Les Marocains investissent toujours autant à l’étranger

11 novembre 2020 - 23h30 - Economie - Ecrit par : J.K

En dépit de l’impact de la crise sanitaire, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME), reprennent peu à peu. Le volume des IDME, a atteint 5,64 milliards de dirhams à fin septembre, contre près de 5 milliards de dirhams à fin juin.

Bien que le volume des IDME ait légèrement augmenté, il existe un fossé par rapport à la même période de l’année précédente, soit 28,5% en glissement annuel. En ce qui concerne, le flux net de ces IDME, les statistiques publiées par l’Office des changes affiche une baisse de 3,66 milliards de dirhams. Mais malgré, la baisse, ce flux s’est légèrement amélioré par rapport au premier semestre de l’année en cours, fait savoir Aujourd’hui le Maroc.

En ce qui concerne la répartition des IDME, rien n’a changé au niveau de la nomenclature marocaine des activités économiques. Ainsi, les activités financières et d’assurances constituent une grande partie de ces investissements, soit un flux de près de 1,95 milliard de dirhams à fin juin. Le secteur commercial d’automobiles et de motocycles a enregistré un flux de 208 millions de dirhams. Quant aux investissements marocains dans le transport et entreposage, ils sont estimés à 13 millions de dirhams. Le secteur de la construction a atteint un flux de 82 millions de dirhams et le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche atteint 1 milliard de dirhams. Par contre, le secteur de la communication ressort avec un plus négatif de 737 millions de dirhams à fin juin.

Il faut noter que la structure des destinations directes marocaines à l’étranger, a changé au premier semestre de l’année 2020. Ainsi, les Émirats arabes Unis, sont les premiers sur la liste des classements, suivis du Cameroun, de la Côte-d’Ivoire, de la France, de l’île Maurice, du Burkina Faso, du Mali, du Gabon, de l’Égypte, du Sénégal, du Togo, du Luxembourg et de la Guinée. Cependant, ce flux ressort négatif au Bénin, aux Pays-Bas, au Niger, au Congo et en Inde.

Sujets associés : Investissement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les transferts de Marocains résidant à l’étranger en baisse de près de 10%

Les transferts des Marocains résidant à l’étrange (MRE) ont baissé de 8,1% à 24 milliards de DH à la fin du premier semestre de 2020. Ils ont pu couvrir 59,4% du déficit...

Les investissements directs des Marocains à l’étranger en hausse

Le flux des investissements directs des Marocains à l’étranger (IDME) a connu une hausse en 2019, selon les données publiées Bank-Al-Maghrib (BAM).

Maroc : chute des Investissements directs étrangers

Alors qu’il était de 19,62 MMDH l’année dernière, le flux des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a atteint à fin septembre 2019, près de 13,35 milliards de dirhams...

Maroc : les investissements directs étrangers en forte chute

Le flux net des investissements directs étrangers (IDE) a connu une forte chute de 28,4% à fin août 2020 par rapport à la même période de l’année 2019.

Ces articles devraient vous intéresser :

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs

Dans le dernier rapport publié par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus attractifs pour faire des affaires.

Gazoduc Maroc – Nigeria : le groupe russe OMK ne veut pas investir dans le projet

Les informations selon lesquelles, le groupe russe OMK, spécialisé dans la métallurgie, était impliqué dans le financement du projet de gazoduc Maroc – Nigeria, sont fausses. La direction a apporté un démenti, niant toute intention d’investir dans ce...

Tanger Med : les ambitions d’APM Terminals pour le second terminal à conteneurs

APM Terminals ambitionne de faire du second terminal à conteneurs de Tanger Med 2 qu’il exploite, une infrastructure bien plus imposante en termes de capacité. C’est dans ce cadre que des équipements de manutention ont été commandés pour le...

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

La construction du port Nador West Med avance à grands pas

Les travaux de construction du port Nador West Med avancent à grands pas. La digue principale de l’infrastructure a été installée vendredi, a annoncé le ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...