Recherche

L’ISESCO se sépare de son personnel marocain

© Copyright : DR

20 octobre 2020 - 21h00 - Société

L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a remercié plusieurs de ses anciens employés marocains. Le ministre des Affaires étrangères, Nacer Bourita, a été saisi.

Dans une question écrite, les députés du Parti socialiste ont appelé le ministre à intervenir d’urgence, afin de rendre justice aux dizaines d’employés marocains, licenciés de « manière abusive » par l’Organisation islamique.

Selon le site Achkayen, la décision, intervenue suite à la nomination d’un nouveau directeur général, a été motivée par un besoin de « développement, de renouvellement et de rajeunissement » au sein de l’ISESCO.

Pour la formation de gauche, qui s’interroge sur le mutisme de la Commission nationale et du ministère, le licenciement abusif n’est ni plus ni moins « qu’un règlement de comptes avec les fonctionnaires qui avaient l’habitude de collaborer étroitement avec l’ancien directeur de l’Organisation islamique ».

Créée en mai 1982, l’organisation islamique, dont le siège est à Rabat, a pour objectif de renforcer, approfondir et encourager la coopération entre les États membres dans le domaine de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication.

Mots clés: Nasser Bourita , Parti Socialiste , Parlement marocain , Emploi

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact