L’Istiqlal participe au gouvernement Benkirane

2 décembre 2011 - 12h28 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le parti de l’Istiqlal participera au prochain gouvernement formé par Abdelilah Benkirane, le nouveau président de l’exécutif marocain nommé mardi par le Roi Mohammed VI.

Le comité exécutif de l’Istiqlal a déjà rendu sa décision à l’unanimité jeudi soir, affirme une source du parti, toutefois cette décision ne serait pas définitive, le comité exécutif se réunira dans les prochains jours pour trancher sur cette question.

Les ministères de la santé et de l’habitat, seraient parmi les départements proposés à l’Istiqlal, indique la même source.

Au terme de sa réunion avec Abbas El Fassi mercredi, le patron du PJD avait déclaré que le secrétaire général de l’Istiqlal partageait la même vision que son parti quant à la formation du prochain exécutif.

Le président du gouvernement engagera également des discussions avec le Mouvement Populaire (MP), l’Union Constitutionnelle (UC), le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), toutefois les cadres de ce dernier parti seraient toujours divisés quant à une éventuelle participation au futur gouvernement.

Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) et le Parti Authenticité et Modernité (PAM) eux, passent dans l’opposition pour défendre leurs valeurs démocratiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Mouvement Populaire - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Union Constitutionnelle - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Elections 2011 - Gouvernement marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le Maroc veut faire payer les géants du Web

Le gouvernement marocain est préoccupé par la réglementation fiscale des géants du numérique. Dans ce sens, il propose de nouvelles obligations fiscales dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF) de l’exercice 2024.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).