JO de Tokyo : le Maroc présente 48 athlètes dans 18 disciplines sportives

5 juillet 2021 - 11h03 - Sport - Ecrit par : A.T

Pour les Jeux olympiques de Tokyo, le Maroc va présenter 48 athlètes. Ces derniers vont concourir dans 18 disciplines sportives.

A lire : JO Tokyo 2020 : les athlètes marocains seront vaccinés contre le Covid-19

La liste publiée en début de semaine par le Comité National Olympique Marocain (CNOM) détaille également le nombre d’encadrants en partance pour Japon et sur les différentes disciplines. On note : l’athlétisme, l’aviron, la boxe, le karaté, Canoë kayak, le cyclisme, la lutte, l’escrime, le Judo, le Golf, l’Haltérophilie, le sport équestre, la natation, le surf, le triathlon, Volley-ball, Tir sportif.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Japon - Jeux Olympiques de Paris 2024 - Escrime - Beach Volley - Ministère de la Jeunesse et des Sports

Aller plus loin

Épreuves équestres olympiques : le Maroc sera aux JO 2021 de Tokyo

L’année prochaine, le Maroc participera en équipe pour la toute première fois de son histoire hippique, aux jeux olympiques de Tokyo. Les épreuves se dérouleront du 24 juillet...

Des athlètes marocains menacent de boycotter les JO de Tokyo

Des athlètes marocains faisant partie de la délégation marocaine attendue aux JO de Tokyo, ont déclaré qu’ils manqueront à l’appel si leurs fédérations ne leur versent pas...

JO 2020 : le surfeur Ramzi Boukhiam en huitièmes de finale

Bonne nouvelle du côté de Tokyo pour le Marocain Ramzi Boukhiam. Il s’est qualifié dimanche pour les huitièmes de finale de l’épreuve de surf, comptant pour les Jeux olympiques...

L’arbitre marocain Adil Zourak officiera aux Jeux Olympiques de Tokyo

L’arbitre international marocain, Adil Zourak, figure sur la liste sélective des 99 arbitres devant officier les matchs du tournoi de football dans le cadre des Jeux Olympiques...

Ces articles devraient vous intéresser :

Brahim Diaz : Le Maroc lui offre le rêve olympique

L’une des raisons qui ont amené Brahim Diaz à choisir de jouer pour le Maroc est sans aucun doute la possibilité de participer aux Jeux olympiques Paris 2024. Pour réaliser ce rêve, l’attaquant du Real Madrid devrait obtenir l’accord préalable de son...

Le Maroc domine la Namibie et rêve de Paris 2024

L’équipe nationale féminine marocaine de football s’est imposée 2 à 0 contre la Namibie. Cette victoire, acquise au grand stade de Marrakech jeudi, s’inscrit dans le cadre des éliminatoires pour les Jeux olympiques de 2024 à Paris.

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

Coupe du monde 2030 : un détail qui fait jaser au Maroc

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports, Chakib Benmoussa, a été interpelé par des députés au sujet de l’absence de l’identité marocaine dans le slogan de la coupe du monde 2030 que le Maroc organisera...

Fouad Idbafdil, athlète réfugié, suspendu pour dopage

Fouad Idbafdil, un athlète réfugié d’origine marocaine et bénéficiant d’une bourse du Comité International Olympique (CIO) pour se préparer aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, a été suspendu pour trois ans suite à un contrôle positif à l’EPO.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Le Maroc aux JO de Paris : un casse-tête pour Tarik Sektioui

Alors que les Jeux Olympiques de Paris approchent, Tarik Sektioui, entraîneur de l’équipe olympique marocaine, compose avec un énorme casse-tête.

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.