Guerre en Ukraine : un journaliste marocain soutient la Russie à cause de sa politique homophobe

2 mars 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le journaliste marocain Rachid Achachi affirme soutenir la guerre en Ukraine et justifie sa position par le fait que la Russie ait adopté une politique homophobe. De quoi provoquer la colère de la communauté LGBTQAI+.

« Il ne s’agit nullement d’un choix politique, idéologique ou sociétal, mais d’une destinée civilisationnelle ! Faites votre choix, le mien est fait depuis longtemps ! » a tweeté Rachid Achachi. Il a accompagné sa publication de photos de défilés queer à New York contre des photos d’une église en Russie et d’une mosquée au Maroc pour justifier son soutien à la « civilisation russe » contre l’Ukraine tournée vers l’Occident.

À lire : Au Royaume-Uni, un homosexuel marocain défend les droits LGBT et BAME

La Russie a adopté une loi contre l’homosexualité en 2013. Alors que les combats continuent sur le terrain, la communauté ukrainienne LGBT+ exprime sa peur et sa détresse face aux violations des droits humains auxquelles elle pourrait être confrontée si le président russe Vladimir Poutine contrôlait le pays. Selon les États-Unis, il y a de nombreuses personnalités LGBT + sur la « liste de cibles ukrainiennes » de la Russie. En Ukraine, les homosexuels ukrainiens peuvent exprimer leur sexualité, organiser des défilés et s’engager dans l’armée.

À lire : Ukraine : les Arabes et les Noirs victimes de discrimination raciale

Les déclarations de Rachid Achachi ont provoqué la colère de la communauté LGBTQAI+. « Quand un journaliste marocain travaillant pour une plateforme bien connue comme “Luxe Radio” (une radio privée marocaine francophone) justifie la violence contre l’Ukraine et l’Occident simplement pour avoir accepté la liberté des gens d’exprimer leur sexualité, il incite, bien sûr, à la violence » contre les LGBT+ au Maroc, a réagi auprès de The New Arab le mouvement Queers in North Africa.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Ukraine - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Aucun Marocain parmi les volontaires en Ukraine contre la Russie

À ce jour, aucun Marocain n’a rejoint la résistance aux côtés de l’Ukraine pour combattre la Russie. Plus de 20 000 volontaires étrangers sont engagés pour cette cause.

Chelsea, club de Hakim Ziyech, est à vendre

L’homme d’affaires russe Roman Abramovitch a annoncé mercredi sa décision de mettre en vente Chelsea, le club anglais dont il est propriétaire depuis 2003. La formation du...

Guerre russo-ukrainienne : les pays arabes jouent la carte de la prudence

Alors que les Occidentaux prennent des sanctions contre la Russie, seconde puissance militaire mondiale, pour l’isoler en cette période de guerre russo-ukrainienne, les pays...

Un combattant marocain pro-Ukraine bientôt condamné à mort en Russie ?

Les autorités de la république autoproclamée de Donetsk ont annoncé vendredi que trois citoyens étrangers dont un Marocain, arrêtés alors qu’ils combattaient aux côtés des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Des conseils pour les LGBT désireux de se rendre au Maroc

Habituée des voyages, une lesbienne prodigue des conseils sécurité aux membres de la communauté LGBT désireux de voyager au Maroc et dans d’autres pays comme la Russie.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.