La justice espagnole ordonne l’expulsion d’un Marocain

11 mai 2023 - 14h50 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le tribunal supérieur de justice de Navarre a ordonné l’expulsion pendant une période de dix ans d’un Marocain de 44 ans, condamné à une peine de 5 ans de prison par le tribunal provincial pour avoir enfermé sa femme dans une scierie abandonnée à Burlada (Navarre).

Le tribunal supérieur a remplacé la peine de prison par l’expulsion d’Espagne pendant 10 ans du Marocain à qui il est aussi interdit d’approcher ou de communiquer avec la victime pendant 8 ans. Le mis en cause, âgé de 44 ans, peut faire appel de la décision, fait savoir Diario Critico.

Le prévenu et la victime, en couple depuis 4 ans, vivent dans une scierie désaffectée, située rue Larrainzar de Burlada. Le 24 février 2022, alors que le couple se disputait, l’homme a subitement quitté les lieux, enfermant sa femme à l’intérieur. Il a placé une chaîne et un cadenas sur la porte pour l’empêcher de sortir. Le tribunal a considéré l’acte comme un crime de détention illégale avec circonstance aggravante en raison de la parenté.

À lire : L’Espagne ordonne l’expulsion d’un Marocain

Pour rendre leur décision, les juges du tribunal provincial ont considéré l’enregistrement de l’appel de la victime au service des urgences pour dénoncer son compagnon qui l’avait enfermée, et les déclarations des deux policiers municipaux de Burlada qui se sont portés sur les lieux et confirmé que la victime était effectivement enfermée et qu’il était « impossible » d’ouvrir la porte de l’intérieur.

La défense de l’accusé a fait appel de la décision devant le tribunal supérieur, invoquant la violation du principe de la présomption d’innocence. Une demande rejetée par l’instance qui a confirmé la décision du tribunal provincial et ordonné l’expulsion du Marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Expulsion

Aller plus loin

La justice espagnole confirme l’expulsion d’un Marocain présumé pro-Daech

L’Audience nationale a rejeté le recours formé par un Marocain, présumé terroriste djihadiste, pour demander l’annulation de son expulsion, décidée le 25 février 2020 par le...

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans...

La justice espagnole confirme l’expulsion de l’imam marocain Yahya Benaouda

L’Audience nationale a confirmé l’expulsion du Marocain Yahya Benaouda, imam de la mosquée de Talayuela (Cáceres, Estrémadure), accusé de salafisme. Il avait fait appel de la...

Incarcérés à Gibraltar, des Marocains demandent leur expulsion au Maroc

Trois Marocains, détenus depuis dix mois à la prison de Windmill Hill à Gibraltar suite à leur entrée illégale, ont demandé leur expulsion vers le Maroc. Ils ont été arrêtés...

Ces articles devraient vous intéresser :

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.