Erreur judiciaire : le cas d’Ahmed Tommouhi, accusé à tort, réexaminé en Espagne

26 juin 2023 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

La Cour suprême d’Espagne a accepté de réexaminer le cas du Marocain Ahmed Tommouhi, condamné à tort pour une série de viols en 1991.

Identifié par plusieurs victimes comme l’auteur d’une série de viols à Tarragone, Barcelone et dans la province de Gérone en 1991, le Marocain avait été condamné à tort. Plus de trente ans après, la Cour suprême a accepté de rouvrir son dossier sur la base de nouveaux éléments, fait savoir El País.

À lire : Ceuta : une Marocaine accusée « injustement » de vol, réclame justice

La Cour suprême examinera mercredi le cas d’Ahmed Tommouhi pour établir son innocence ou non, en se fondant sur les résultats de l’analyse de sperme recueilli lors de l’une des affaires, dont l’existence a été révélée par le journaliste Braulio García Jaén dans son livre (Justicia poética), et sur la déclaration de Nuria, l’une des victimes de viol, qui reconnaît s’être trompée en identifiant Tommouhi comme l’auteur du viol en 1991, en raison de sa frappante ressemblance avec le véritable auteur.

À lire : Emprisonné injustement, un Marocain porte plainte contre l’Etat espagnol

Tommouhi a été arrêté six mois seulement après son arrivée en Espagne à l’âge de 40 ans. Il a passé plusieurs années en prison pour des crimes qu’il n’a pas commis. Le Marocain ne veut pas retourner dans son pays d’origine tant qu’il ne sera pas blanchi par la justice espagnole.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Prison - Violences et agressions - MRE

Aller plus loin

Ceuta : une Marocaine accusée « injustement » de vol, réclame justice

Une Marocaine, employée domestique sans contrat à Ceuta, a été acquittée en 2019 après avoir été injustement accusée par son employeur de vol de bijoux d’une valeur de 60 000...

Emprisonné injustement, un Marocain porte plainte contre l’Etat espagnol

Le Marocain Farid Hilali, qui était en détention préventive au Royaume-Uni, a été réclamé par la justice espagnole pour son implication présumée dans les attentats du 11...

Les parents d’un Marocain tué en Espagne réclament 210 000 euros et 20 ans de prison

La défense du présumé meurtrier d’un jeune marocain à Calas de Majorque en juillet 2021, a évoqué dans ses conclusions au procès ouvert mercredi la possibilité que son client...

Ahmed Tommouhi : une victoire judiciaire après 24 ans d’injustice

La chambre criminelle de la Cour suprême (Espagne) vient d’annuler la décision du tribunal provincial de Barcelone qui avait condamné Ahmed Tommouhi à 24 ans de prison pour deux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

L’Office des changes aux petits soins des MRE

L’Office des changes s’engage à réserver un bon accueil aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) cet été et à leur accorder une attention particulière dans le cadre de son plan d’action stratégique 2022-2026. C’est du moins ce qu’a affirmé Driss...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

De nouvelles mesures pour simplifier la vie des MRE

Le Maroc a pris de nouvelles mesures pour simplifier la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il s’agit de la généralisation des systèmes de « Rendez-vous » et du « eTimbre » à l’ensemble des Missions diplomatiques et des Postes consulaires du...

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.