La galère des Français coincés au Maroc continue

25 juillet 2020 - 08h30 - France - Ecrit par : S.A

Alors que le Maroc a autorisé les rotations de ferry le 15 juillet, les résidents ou touristes bloqués dans le royaume depuis plus de quatre moins font face à l’impossibilité de rallier le port de Sète. Et pour cause, ils ne peuvent pas produire un test PCR réalisé 72 heures avant l’embarquement.

Les premières difficultés ces Français étaient liées à des reports voire annulations de ferry et des rumeurs. "On nous a dit que le port de Sète est fermé. Est-ce vrai ?", demandent-ils. "Non, le port n’est pas fermé. Tout ce qui est planifié arrive. Nous ne savons pas d’où vient cette rumeur", répond la capitainerie du port de Sète.

Aux yeux de Philippe Morizet, de son épouse et d’autres Français restés bloqués au Maroc, produire un test PCR réalisé 72 heures avant l’embarquement est "une décision unilatérale prise par le préfet de l’Hérault". Ce qui les agace le plus c’est l’indisponibilité de ce test au moment où bon nombre d’entre eux avaient déjà acheté des billets non remboursables, rapporte Midi Libre.

"On est des vaches à lait pour la compagnie GNV. C’est lamentable. On est hyperstressés. C’est une catastrophe. On a peur que tout cela se finisse mal. Les gens vont craquer. C’est inadmissible de laisser ainsi les gens à l’abandon", déplore Philippe Morizet. De son côté, GNV fait savoir que le Maroc a "exigé la mise en place de procédures de test à bord" en plus du test PCR "à présenter pour permettre l’embarquement".

Face à cette situation, certains Français ont saisi l’ambassade, leur député et le Sénat. D’autres comme Philippe Morizet ont pris un billet de ferry… pour l’Italie.

Sujets associés : Tourisme - Italie - Sète

Aller plus loin

Le calvaire des MRE au port de Sète

Alors que le Maroc avait décidé de rouvrir ses frontières aux Marocains, Marocains résidant à l’étranger (MRE) et aux résidents étrangers à partir du 15 juillet, ils sont...

Sète : l’arrivée des MRE conditionnée

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent désormais rallier le port de Sète à bord des navires en provenance de Tanger mais sous conditions sanitaires.

Comment la suspension des liaisons maritimes avec le Maroc a impacté le port de Sète

La suspension des liaisons maritimes avec le Maroc pour cause de coronavirus a produit un impact négatif sur le port de Sète, avec comme conséquence, le blocage du retour de bon...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte hausse des recettes touristiques

À fin mai dernier, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 20 milliards de dirhams, en progression de 173,1 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Le «  All Inclusive  » séduit les Marocains

Les hôtels marocains semblent avoir trouvé la formule adéquate pour attirer plus de vacanciers, en leur proposant un concept qui leur permet de profiter pleinement des vacances sans se préoccuper du reste.

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Tourisme au Maroc : très bons chiffres depuis le début de l’année

Le tourisme au Maroc affiche des chiffres exceptionnels depuis le début de l’année, d’après les données qui viennent d’être publiées par du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.