Le code marocain de la famille favorise la prostitution

19 juin 2003 - 09h45 - Maroc - Ecrit par :

Le code marocain de la famille favorise la mendicité, la prostitution et le phénomène des enfants des rues, a estimé mercredi Yasmina Baddou, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, la solidarité et l’action sociale.

"La mendicité, la prostitution, et les enfants de la rue sont parmi les conséquences du code de la famille", a affirmé Mme Baddou dans un entretien au quotidien marocain L’Economiste.

Une réforme de ce code, objet d’un difficile débat politique et social, est à l’ordre du jour depuis plusieurs années au Maroc, suscitant notamment les réserves des islamistes.

"Une loi qui jette arbitrairement à la rue une femme avec des enfants n’est pas bonne", a-t-elle ajouté, estimant que le code de la famille (Moudawana) est "ineffectif puisqu’il ne remplit pas son devoir premier qu’est la protection de la famille".

Les femmes violentées sont acculées à un "parcours du combattant" pour prouver la violence subie et obtenir un divorce, déplore-t-elle.

Mme Baddou a appelé à l’interdiction de la polygamie, qui "telle qu’elle est pratiquée, est contraire à l’essence même de l’islam".

"A la limite, précise-t-elle, nous pouvons la tolérer dans des cas limitatifs décidés par le juge et avec l’autorisation de la (première) épouse".

Mme Baddou s’est déclarée "optimiste" sur le contenu d’un nouveau code de la famille, actuellement en discussion au sein d’une commission désignée par le roi Mohammed VI.

Plusieurs organisations féminines et des droits de l’Homme ont critiqué le code de la famille qui maintient les femmes marocaines, selon elles, dans un "statut de mineures".

AFP

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Famille - Yasmina Baddou - Lois - Prostitution Maroc - Pauvreté - Sexualité

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Jamel Debbouze déclare sa flamme à Mélissa Theuriau

Jeudi dernier, la journaliste Mélissa Theuriau a fêté ses 46 ans. L’occasion pour son mari, l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze de lui faire une belle déclaration.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?