Légalisation du cannabis : le PPS appelle à un large débat public

18 mars 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : P. A

Au cours de sa réunion hebdomadaire tenue mardi 16 mars, le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a passé en revue trois questions d’intérêt national : la situation des terres agricoles au niveau de la province de Figuig, le vote de la loi-cadre sur la protection sociale et la légalisation du cannabis.

Considérant comme une provocation cette décision de l’Algérie d’interdire aux exploitants des terres agricoles de la région d’El Arja l’accès à cette zone frontalière, le bureau politique du PPS craint une exacerbation de la tension entre le Maroc et l’Algérie. C’est pourquoi il invite le gouvernement marocain, au regard de la sensibilité, de l’importance et de l’intérêt de la question, à faire preuve de fermeté et de sagesse pour sa résolution. Il demande aussi aux autorités de soutenir les familles marocaines affectées par cette décision et d’engager toutes les actions nécessaires pour garantir leurs droits.

L’adoption à l’unanimité par le Parlement de la loi-cadre sur la protection sociale a été le deuxième sujet évoqué par le bureau politique. Saluant cette décision majeure, il a souhaité que sa mise en œuvre se déroule dans de bonnes conditions. Dans ce sens, il entend organiser jeudi 18 mars, une journée d’échanges sur le sujet.

Le bureau politique du PPS a également abordé la question de la légalisation du cannabis. Sur le sujet, le parti maintient sa position, exprimée 2 mars dans un communiqué, appelant à un large débat public afin de recenser tous les avantages de cette légalisation sur les plans social, économique, médical, industriel et environnemental pour véritablement contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables concernées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Cannabis

Aller plus loin

Maroc : en attendant la loi, les cultivateurs de cannabis entre espoir et réserve

Traditionnellement cultivé depuis des siècles dans la clandestinité au Maroc, le cannabis fait objet d’une procédure législative devant autoriser son usage médical et...

Maroc : le projet de loi sur le cannabis adopté en Conseil du gouvernement

Après deux reports successifs, le projet de loi 13-21, relatif à l’usage légal du cannabis vient d’être adopté par le Conseil du gouvernement, ce jeudi 11 mars à Rabat. Ce texte...

Légalisation cannabis au Maroc : une instance scientifique pour orienter

Les autorités marocaines ont mis en place samedi à Tanger, une instance consultative scientifique chargée de faire des orientations techniques dans le cadre de la mise en œuvre...

Appel à une amnistie générale en faveur des cultivateurs de cannabis

Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi appelle à une amnistie générale des agriculteurs condamnés pour la culture du cannabis. Avec...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...