Recherche

Les Américains investissent le monde rural

© Copyright : DR

5 février 2004 - 18h52 - Société - Par:

Le Département américain du Travail vient de lancer au Maroc son Programme international pour l’abolition du travail des enfants dans les zones rurales (IPEC). Une initiative déclenchée par le nouvel ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Thomas Riley. L’urgence de combattre un état des lieux plus qu’inquiétant a été réaffirmée par Mustapha Mansouri, ministre de l’Emploi.

Décidément, le monde rural qui fournit de bonnes moissons agricoles bon an mal an n’est pas payé en retour car il accumule tous les problèmes sociaux possibles et imaginables. Le phénomène de l’exploitation précoce et sauvage des enfants au travail en est, assurément, le volet le plus déplorable. Et les données ne laissent indifférents ni les décideurs institutionnels ni les partenaires internationaux. En tête de ces derniers, le pays de l’oncle Sam met ses moyens au service du Royaume.

Les Codes du travail et de la famille pour tous

Les études ont relevé qu’un enfant campagnard est six fois plus exposé au travail précoce qu’un enfant des villes. L’enquête nationale sur l’emploi en 2000 avait révélé que 84% de ces enfants sont exploités dans l’activité des champs et que la quasi-totalité d’entre eux subvient à la subsistance familiale. Le programme financé par les USA, dont la présentation a été faite au séminaire organisé à la Direction du Travail à Rabat mardi dernier 27 janvier est appuyé par un financement
de l’ordre de 2 millions de dollars du gouvernement américain. Des actions directes au bénéfice de 5 000 enfants sont prévues dans 40 villages et douars situés dans le Gharb et à Taroudant, principalement. Parallèlement, les pouvoirs publics doivent faire preuve de beaucoup de célérité et de dynamisme pour faire respecter les nouvelles dispositions législatives qui protègent, entre autres, cette catégorie de “travailleurs infantiles” que le BIT, partenaire du programme, tente de réhabiliter. Le Code du travail interdit l’embauche des enfants d’un âge inférieur à 15 années en milieu rural. M. Mansouri l’a rappelé au forum en préconisant d’agir avec “détermination et énergie”.
On serait tenté d’ajouter aussi avec beaucoup de “fermeté”. Heureusement que T. Riley s’est montré très engageant pour assurer le Maroc de la “solidarité totale des Etats-Unis” visant à la réussite de ce deuxième grand projet IPEC financé par son gouvernement, succédant à l’accord signé en octobre dernier portant sur l’éducation des bonnes et employées domestiques de bas âge et financé à hauteur de 3 millions de dollars. Le nouveau Code de la famille a également son mot à dire sur la question de l’exploitation précoce des enfants par leurs tuteurs. Lancé en juin 2001, le premier programme de soutien aux enfants financé par la France et la Belgique a permis de délivrer 1 400 enfants de l’exploitation du travail et de les recycler dans le circuit éducatif ou la formation professionnelle.

La Gazette du Maroc

Mots clés: États-Unis , Education , Emploi , Enfant

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact