Lille : prison ferme pour un jeune converti

21 novembre 2020 - 08h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le tribunal de Lille a condamné jeudi en comparution immédiate, un jeune homme de 21 ans, converti à l’islam, à 18 mois de prison dont 12 mois avec sursis probatoire, pour apologie du terrorisme sur les réseaux sociaux.

Arrêté quelques jours après la décapitation de Samuel Paty, il lui était reproché d’avoir publié sur les réseaux sociaux des photos et vidéos du groupe Daesh et des textes célébrant son action, entre 2019 et son arrestation le 19 octobre 2020, rapporte le journal Sud Ouest.

Le jeune converti qui a comparu pour «  apologie du terrorisme sur les réseaux sociaux  » comme chef d’accusation, a plaidé la «  maladresse  » et la «  naïveté  », ainsi que la volonté d’informer. Cependant, «  Il se positionne comme un fact checkeur, mais sa diffusion n’est pas factuelle, informative, mais bien évidemment apologétique, et il fait une apologie qui n’est pas grossière, c’est une démarche bien plus insidieuse, bien plus redoutable parce qu’elle est plus furtive  », a indiqué le procureur pointant la publication de «  contenus qui ont pour vocation de normaliser l’action de daesh  ».

Le mis en cause qui vit et travaille à Roubaix avait été suivi par les renseignements territoriaux, et a été interpellé trois jours après la décapitation du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty. Sur son ordinateur, plusieurs vidéos djihadistes ont également été retrouvées, parmi lesquelles celle de l’assassin présumé du professeur d’histoire-géographie, en cours de montage. «  J’ai fouiné un peu trop loin avec ma curiosité, mais j’ai toujours affiché ma position contre les crimes commis  », a tenté de convaincre le jeune homme.

«  Le tribunal pense que vous saviez très bien ce que vous faisiez  », lui a lancé le président, ajoutant que la détention devrait constituer pour lui, «  une forme de désintoxication  ». Pour sa part, Me Nora Missaoui, avocate du jeune homme, a plaidé une «  curiosité malsaine  » de la part d’un «  jeune homme perdu qui n’avait pas réfléchi à l’impact de ses publications  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Lille - Terrorisme - Prison - Islam

Aller plus loin

Manuel Valls s’en prend encore à l’Islam

L’ex-Premier ministre, Manuel Valls réitère son appel à combattre l’islam politique suite à l’attaque terroriste survenue, vendredi 25 septembre, devant les anciens locaux de...

Le combat spirituel de François, un Marocain converti au catholicisme

Il a reçu au Maroc une éducation traditionnelle au sein d’une famille musulmane et connait très bien les sanctions auxquelles on s’expose en passant outre les recommandations et...

Cellule terroriste : cinq individus déférés devant le juge

Cinq individus arrêtés le 10 septembre par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) pour leur implication présumée dans une cellule terroriste, ont été déférés...

France : un imam en prison pour apologie du terrorisme

L’imam Luqman Heider, 33 ans, exerçant dans la mosquée de Villiers-le-Bel (Val d’Oise) a été arrêté jeudi 1er octobre pour "apologie publique d’un acte de terrorisme" suite à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a annoncé il y a quelques jours la date du début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...