Recherche

Maroc : les membres de la cellule terroriste prévoyaient des « attaques individuelles »

© Copyright : DR

6 octobre 2020 - 15h20 - Société

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé mercredi, le démantèlement d’une cellule terroriste à Tanger. Cette opération a permis de connaître les intentions de la cellule affiliée au groupe État islamique.

Le BCIJ a annoncé avoir démonté une cellule terroriste sur la base des renseignements fournis par les services de la Direction générale de la surveillance territoriale nationale. La cellule est composée de quatre personnes âgées de 23 à 26 ans. Cette cellule est dirigée par Abu Hamza El Chamali, qui a été interpellé dans le quartier Al Aouama à Tanger. Les trois autres individus ont été arrêtés dans d’autres quartiers de la même ville.

Le présumé chef de la cellule aurait enregistré une vidéo faisant part de son «  serment d’allégeance  » au chef de l’organisation terroriste, lui promettant de se «  conformer à ses ordres et directives  », avec en arrière plan, la bannière noire et blanche de Daech. Les premières investigations indiquent que les membres de la cellule n’étaient pas en mesure de joindre les «  points sensibles  », selon le porte-parole de la DGST.

Ils ont ainsi décidé d’orienter leur opération au niveau local, et envisageait mener des attaques «  individuelles  » sur différentes régions du pays, en se penchant sur les approches  » utilisées par l’EI dans ses bastions traditionnels, l’Irak et la Syrie  ».

Les éléments du BCIJ et la police scientifique ont mené des perquisitions et investigations qui ont permis la saisie d’un ensemble d’armes blanches de différentes tailles, d’équipements électroniques et de supports, qui seront soumis à l’expertise technique nécessaire.

Mots clés: Tanger , Terrorisme , Etat islamique - Daech , Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) , Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) , Arrestation

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact