Maroc : pas de crise pour le marché de la location

3 juin 2021 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, la crise sanitaire liée au coronavirus est loin de produire un impact négatif sur le marché de la location longue durée. En témoignent les performances enregistrées au premier trimestre de 2021.

Le marché de la location longue durée a toujours le vent en poupe. Les dernières statistiques du portail mubawab sur le secteur de la location immobilière révèlent, au premier trimestre de l’année, une tendance inchangée de l’indice des prix locatifs par rapport au dernier tensiomètre, rapporte Aujourd’hui Le Maroc. Selon les explications du journal, « les observations qui remontent du tensiomètre locatif de Mubawab correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la location, annoncés sur le portail entre janvier 2021 et mars 2021. Et ce, à l’exception des biens à usage commercial, des biens fonciers, des fermes, des riads et des biens à la vente ».

D’après ces chiffres, la location d’un appartement vide coûte en moyenne 7 560 dirhams par mois au Maroc. Quant à la location des appartements meublés, elle coûte en moyenne 8 140 DH mensuellement. Toute personne souhaitant louer un appartement à prix réduit peut en trouver à Khouribga (1 100 DH), Fkih Ben Salah (1 500 DH) et Taroudant (1 550 DH). Les loyers les plus chers se trouvent à Casablanca (8 550 DH), Rabat (8 900 DH) et Bouskoura (10 200 DH).

Quant au coût de la location des villas, il s’élève à 24 440 DH par mois, ce qui représente une légère hausse par rapport au dernier trimestre 2020 (+1 %) et une hausse de 3 % comparé au même trimestre de l’année passée. Le coût de location mensuelle des villas meublées est estimé à 22 070 dirhams par mois, en baisse de 2 % en glissement trimestriel et en hausse de 1 % en glissement annuel.

« Les dix quartiers stars dans la location longue durée de logements sont : Guéliz (Marrakech), Agdal (Rabat), Ryad (Rabat), Sidi Maarouf, Dar Bouazza, Bouskoura, Aïn Sebaâ, Maarif, Bourgogne (Casablanca) et Tanger Centre », fait savoir le site spécialisé.

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Rabat - Taroudant

Aller plus loin

La location saisonnière au Maroc s’en sort finalement pas mal

La location touristique saisonnière a connu une légère embellie cet été, avec une augmentation de plus de 300% de la demande, passant de 102 923 en février à plus de 420 000 en...

Au Maroc, la location saisonnière résiste à la crise sanitaire

La location saisonnière résiste en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus et de l’absence des Marocains résidant à l’étranger (MRE) sur le marché de l’immobilier. Les...

Maroc : la location saisonnière s’en sort mieux malgré la crise sanitaire

C’est une année à oublier pour les nombreux professionnels marocains exerçant dans la location de vacances. En plus de l’absence de touristes internationaux, ils ont dû faire...

Maroc immobilier : la location privilégiée à l’achat

Les clients optent de plus en plus pour la location que pour l’acquisition d’un bien immobilier. Cette préférence s’est accrue en ces temps de covid-19.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).