Lutte contre le racisme systémique : l’appel de l’ONU à la France

4 juillet 2021 - 10h20 - France - Ecrit par : S.A

Le haut-commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU appelle plusieurs États dont la France à avoir recours davantage aux statistiques ethno-raciales et à prendre « des mesures immédiates » pour lutter contre « le racisme systémique ». Une recommandation consignée dans le dernier rapport de l’organisation publié le 28 juin.

« Dans certains pays, on reconnaît désormais plus largement le caractère systémique du racisme dont sont victimes les Africains et les personnes d’ascendance africaine, ainsi que la nécessité de réexaminer le passé afin de garantir des conditions de vie futures favorisant le respect de la dignité et des droits de tous. Il est de notre devoir collectif de nous occuper de ces questions, immédiatement et partout dans le monde », indique ce rapport qui s’est penché sur plus de 60 pays.

À lire : « Et les rebeus là ? » : insultes et racisme à l’hôpital de Montauban

Selon Michelle Bachelet, haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, seules les approches qui s’attaquent à la fois aux lacunes endémiques des forces de l’ordre et au racisme systémique – et à ses origines – rendront justice à la mémoire de George Floyd et de tant d’autres dont la vie a été perdue ou irrémédiablement affectée, rapporte l’AFP. Elle fait ainsi référence au meurtre de l’afro-américain le 25 mai 2020. Celui-ci est devenu le symbole des victimes des violences policières et raciales aux États-Unis.

Cette branche de l’ONU entend « remédier à la culture du déni », et « faire en sorte que la voix des personnes d’ascendance africaine et de ceux qui s’élèvent contre le racisme soit entendue ». Dans ce sens, elle exhorte les États dont la France à « recueillir et publier des données complètes ventilées selon la race ou l’origine ethnique, ainsi que selon le sexe et d’autres facteurs, dans le respect de garanties strictes et du droit international des droits de l’homme ». Pour elle, il existe aujourd’hui une possibilité d’importance capitale de marquer un tournant pour l’égalité et la justice raciales.

À lire : Des policiers français renvoyés pour racisme

Les États « devraient recueillir et publier des données complètes ventilées selon la race ou l’origine » et analyser « les effets cumulés des lois, des politiques et des pratiques sur certains groupes raciaux et ethniques en particulier », suggère le haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme, ajoutant que « le fait de reconnaître expressément les personnes d’ascendance africaine dans les statistiques et les recensements nationaux est également un pas vers la reconnaissance de leur identité et de leur héritage, qui va de pair avec leur droit à la dignité ».

Sujets associés : France - Racisme - ONU - Afrique

Aller plus loin

France : des agences immobilières épinglées pour discrimination raciale

Les personnes originaires du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne sont discriminées par les agences immobilières en France, selon les résultats d’un sondage publié par SOS Racisme.

France : hausse des actes et discours à caractère raciste en 2021

En France, 6 000 crimes ou délits à caractères racistes, xénophobes et antireligieux ont été recensés par les forces de l’ordre en 2021, soit une augmentation de 13 % par...

Après la finale perdue, vague d’insultes racistes sur trois joueurs anglais

C’est regrettable ! Le football anglais est confronté depuis plusieurs années à un phénomène de racisme en ligne visant des joueurs après la défaite de leur club ou après des...

« Et les rebeus là ? » : insultes et racisme à l’hôpital de Montauban

Alors qu’un couple tentait de prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19, il essuie des insultes de la part d’un agent de l’hôpital de Montauban. Le message...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.