"Ma fille, mon enfant", une BD qui schématise le racisme ordinaire à l’heure du coronavirus

4 avril 2020 - 14h30 - France - Ecrit par : S.A

La bande dessinée "Ma fille, mon enfant" est parue en début d’année aux éditions Bamboo, bien avant la pandémie du nouveau coronavirus. Pourtant, elle est perçue comme un ouvrage de dénonciation du racisme ordinaire en cette période de crise sanitaire mondiale.

La BD de David Ratte raconte l’histoire de Chloé, amoureuse d’Abdelaziz. Catherine, sa mère, voit d’un mauvais œil cette union. Le père de Chloé a vainement tenté de lui faire entendre raison. Les relations entre la mère et l’enfant n’ont plus été des plus chaleureuses. Par la suite, une tragédie frappe à leur porte.

Cette histoire met en avant le racisme ordinaire. Mieux, elle fait un parallèle avec les attitudes et réflexions racistes d’Européens à l’encontre du peuple chinois au moment où le nouveau coronavirus touchait durement la Chine, fait observer CNEWS. Sans compter les actes de malveillance à l’encontre des Parisiens venus en Vendée fin mars. Les exemples sont légion.

"Dans cette œuvre, je ne traite pas du racisme dans les grandes villes qui est bien différent. Je souhaitais parler de l’esprit de clocher de ces petits villages où tout ce qui vient d’ailleurs peut faire peur", explique David Ratte. Pour le scénariste et dessinateur de la BD, on observe une montée du racisme ordinaire pendant cette période marquée par la pandémie de coronavirus.

"Ces réflexes rétrogrades sont une manière inconsciente de nous rassurer en temps de crise, de penser que chez nous, cela ne peut que se passer mieux qu’ailleurs", déclare-t-il. Comme solutions au racisme ordinaire et à l’intolérance, David Ratte propose "amour, bienveillance et connaissance".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Racisme - Chine - Immigration

Aller plus loin

France : le racisme ordinaire du "Petit Paumé"

La polémique née autour de l’édition 2020 du "Petit Paumé" a suscité la prise d’une décision de la part du Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’agglomération...

Brahim Bouhlel et Zbarbooking placés en détention

L’acteur franco-algérien Brahim Bouhlel et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking ont été placés en détention pour leur implication dans l’affaire de la vidéo sexiste et...

France : l’image d’une députée collier au cou comme une esclave fait polémique

Le magazine Valeurs actuelles a publié la semaine dernière un roman d’été accompagné du dessin de la députée Danièle Obono d’origine africaine, collier en fer au cou comme une...

Deux policières épinglées pour propos racistes en Belgique (vidéo)

Deux policières ont été suspendues par leur responsable hiérarchique pour propos racistes. Elles se seraient filmées en patrouille à Anderlecht dans des quartiers de Cureghem...

Ces articles devraient vous intéresser :

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.