Madrid : un manifestant tente de brûler le drapeau marocain

19 mai 2021 - 18h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Un groupuscule d’extrême droite dénommé «  la Jeunesse phalangiste  » a organisé une manifestation à proximité du siège de l’Ambassade du Maroc à Madrid, mardi, pour protester contre l’arrivée massive des migrants à Sebta. Un des manifestants a tenté de brûler le drapeau marocain.

L’extrême droite s’invite dans la crise migratoire qui secoue actuellement l’enclave espagnole. En tout, 500 personnes, majoritairement de nationalité espagnole, ont participé à une manifestation organisée par « la Jeunesse phalangiste ». Parmi elles, d’autres activistes appartenant à d’autres groupes fascistes et des vétérans militaires inféodés au parti extrémiste de droite VOX.

Les manifestants brandissaient des drapeaux espagnols et scandaient : « Ce n’est pas une immigration, c’est une invasion !  », « Contre l’Islam, action radicale !  », « Maures, dégagez !  », « C’est notre terre, on doit la défendre ! » Dans la foulée, un des manifestants a tenté de brûler le drapeau marocain, mais il a été freiné dans son élan par un policier en civil et d’autres agents en uniforme. Il sera relâché après une vérification d’identité et une fouille corporelle et de son sac à dos.

Depuis lundi, 8 000 migrants – dont 2 000 mineurs – ont rejoint illégalement Ceuta. Une crise migratoire majeure sur fond de crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Le royaume n’a toujours pas digéré l’admission d’urgence du leader du Polisario, Brahim Ghali, dans un hôpital de Logroño, sous une fausse identité.

Sujets associés : Immigration clandestine - Madrid - Ceuta (Sebta) - Jeunesse

Aller plus loin

Le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne

L’Espagne a convoqué l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich suite à l’arrivée de milliers de migrants marocains à Sebta (Ceuta) lundi dernier. En réponse, le gouvernement...

L’Espagne écarte tout lien entre l’hospitalisation de Brahim Ghali et l’afflux massif de migrants à Sebta

Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole revient sur l’admission d’urgence de Brahim Ghali, patron du...

Le Maroc « punit » à nouveau l’Espagne

De lundi à mardi, 5000 migrants marocains dont un millier de mineurs sont parvenus à atteindre l’enclave espagnole de Ceuta. C’est la première fois en 24 h qu’autant de...

Pedro Sanchez accueilli sous les huées et insultes à Sebta

En visite ce mardi, pour la première fois à Sebta, le président du gouvernement d’Espagne, Pedro Sanchez a essuyé dès son arrivée, de nombreuses huées et insultes de la part des...

Ces articles devraient vous intéresser :

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...