Marhaba 2021 : colère et démotivation chez les MRE des pays de la liste B

23 juin 2021 - 08h00 - Ecrit par : A.S

Démarrée dans une ferveur générale le 15 juin dernier, l’opération spéciale d’accueil des Marocains résidant à l’Étranger (MRE) fait des mécontents. La diaspora marocaine des pays de la liste B affiche de plus en plus son mécontentement et sa démotivation face aux mesures sanitaires qui lui est imposée.

L’obligation d’observer une quarantaine de dix jours à l’hôtel a douché les espoirs de plusieurs Marocains résidant dans les pays placés par le Maroc sur sa liste B, indique Challenge, précisant que de nombreuses familles ont fait part de leur étonnement face à cette mesure contraignante qui a poussé beaucoup d’entre eux à rester dans leur pays d’accueil ou à changer de destination.

« En plus de s’isoler dans un hôtel pendant une dizaine de jours, les MRE en provenance des pays de la liste B doivent effectuer un test PCR au neuvième jour de leur isolement sanitaire pour prouver qu’ils ne sont pas porteurs du virus », dénonce un jeune Marocain dont le frère vivant en Arabie Saoudite a annulé son voyage à la dernière minute.

S’interrogeant quant à elle sur l’opportunité d’observer la quarantaine, une Marocaine en provenance d’un pays du Golfe et en isolement dans un établissement hôtelier mitoyen de Casa-Voyageurs, a filmé sa sortie de l’hôtel et sa balade.

À lire : Les précisions du Maroc sur la réouverture de ses frontières

« S’il est logique que les pouvoirs publics prennent des précautions sanitaires nécessaires, certains pays ont quand même réussi à mettre en place des solutions de quarantaine plus courtes, tout aussi préventives mais pas dissuasives », soutient pour sa part un expert, relevant qu’il est possible d’imposer à l’aéroport dès l’arrivée, un dépistage des voyageurs puis un auto-confinement d’à-peine 24 heures jusqu’à ce que les résultats soient disponibles. « Ce n’est qu’en cas de résultat positif qu’il y aura un isolement dans un hôtel dédié à cet effet », fait observer l’expert.

Mercredi 16 juin dernier, des MRE en provenance de Bahreïn, pays figurant sur la liste B, ont observé un sit-in à l’aéroport Mohammed V de Casablanca pour exprimer leur refus de se soumettre à la mesure d’isolement de dix jours. De leur côté, les autorités marocaines sont restées fermes soutenant que ces mesures visent à garantir la sécurité sanitaire pour tous.

Tags : Manifestation - Opération Marhaba 2022 - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

L’Arabie Saoudite reléguée au rang des pays de la liste B par le Maroc

L’Arabie Saoudite ne fait plus partie des pays de la liste A. Le Maroc classe désormais ce pays dans la liste B, a annoncé un communiqué du ministère marocain des Affaires...

Réouverture du ciel marocain : mise à jour de la liste A

Le Maroc a mis à jour sa liste A comprenant tous les pays ayant des indicateurs positifs en ce qui concerne le contrôle de la situation épidémiologique, en particulier la...

Les villes retenues pour la quarantaine de certains voyageurs vers le Maroc

On en sait un peu plus sur les dispositions prises pour la mise en quarantaine des voyageurs qui entrent au Maroc en provenance des pays de la liste B. Au total, 17 villes ont...

Précisions sur l’auto-isolement des MRE

Le ministère du Tourisme informe que depuis le 14 juillet, les MRE et les membres de leurs familles en provenance d’un pays de la liste B, ayant reçu une seule dose de vaccin ou...

Nous vous recommandons

Deux véhicules de luxe marocains volés, interceptés au port de Tarifa

Les gardes civils ont intercepté à l’intérieur du port de Tarifa, deux véhicules haut de gamme volés avec des plaques d’immatriculation marocaine. Les conducteurs ont été arrêtés.

Othmane Zolati, le Marocain qui a parcouru 24 pays africains à vélo (vidéo)

Le Marocain Othmane Zolati, qui est parti de son pays pour sillonner avec son vélo 24 pays africains, raconte son périple. Il garde un très bon souvenir des Kényans.

Maroc : vers une nouvelle hausse des prix de l’huile de table ?

En raison de la hausse du prix des matières premières à l’international, le prix des huiles de table pourrait connaitre, dans les tout prochains jours, une nouvelle augmentation au Maroc.

Brahim Ghali au sommet UE-UA ? l’Europe veut-elle brouiller ses relations avec le Maroc ?

Brahim Ghali, chef du mouvement indépendantiste Polisario et par ailleurs président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » serait attendu au sixième sommet Union européenne-Union africaine, auquel le Maroc participera également. Son...

Le roi Mohammed VI offre un iftar en l’honneur de Pedro Sanchez (vidéo)

En visite au Maroc sur invitation du roi Mohammed VI, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a participé à un iftar offert en son honneur par le Souverain.

Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

France 3 diffuse ce lundi 4 octobre à 21h05, un documentaire inédit intitulé, « Colonisation, une histoire française ». C’est une incursion dans l’empire colonial pour en ressortir des zones d’ombre liées au marché du sexe tant au Maroc qu’en...

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,62 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,47 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 03 au 09 février 2022. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Gad Elmaleh parle de son fils Raphaël et de son ex-épouse Charlotte Casiraghi

L’humoriste canado-marocain Gad Elmaleh évoque les racines de son fils Raphaël qu’il a eu avec Charlotte Casiraghi, membre de la famille princière de Monaco. Il souligne « un mélange monakech », faisant ainsi référence à Monaco et...

Le rapeur Niska préfère la discrétion de Marrakech

Le vendredi 5 novembre dernier, le rappeur français d’origine congolaise Niska a fait son retour sur la scène musicale avec un nouvel album intitulé « Le monde est méchant ». Avec ce nouvel opus composé de 17 titres, [le rappeur installé depuis quelque temps...

Licencié, Abdeslam Ouaddou réclame près de 10 millions DH au MC Oujda

L’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou, réclame à titre de dommages-intérêts, près de 10 millions de dirhams à la CNRL et à la FRMF, après avoir été licencié en janvier dernier de son poste d’entraîneur de la Mouloudia d’Oujda...