Marhaba 2021 : le Maroc exclut à nouveau l’Espagne

7 juin 2021 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Visiblement, la colère du Maroc contre l’Espagne ne retombe pas. Le royaume a exclu une fois de plus la péninsule ibérique de l’opération Marhaba, qui marque le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans leur pays par voie routière.

Le réchauffement des relations entre le Maroc et l’Espagne n’est pas pour demain. Dans un récent communiqué, le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine indique les MRE pourront effectuer le retour estival par les mêmes ports européens que l’an dernier, (France et Italie). En prenant cette décision, le Maroc se passe une fois de plus des services des ports espagnols. Si l’exclusion de l’Espagne en 2020 était liée au fait que l’année soit « non réf, de la mi-juin à fin septembre, celle de 2021 n’est pas anodine.

Chaque année, le Maroc a toujours associé les ports espagnols à l’opération Marhaba. L’exclusion de cette année s’explique par les tensions entre Rabat et Madrid. À l’origine de ces tensions, l’admission d’urgence du leader du Polisario, Brahim Ghali sous fausse identité le 18 avril. Ces tensions sont restées fortes suite au retour du chef des séparatistes en Algérie. Le Maroc avait annoncé qu’il étudiait les mesures à prendre après cet épisode. Aux yeux de plusieurs médias espagnols, la mise à l’écart de l’Espagne est une première réponse du royaume.

À lire : African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Cette décision ne serait pas sans conséquence, surtout pour l’Espagne. Les trois principaux ports espagnols vont enregistrer un manque à gagner énorme. En 2020, l’annulation de l’opération Marhaba avait généré un manque à gagner de 70 millions d’euros pour les Algésiras, Alméria et Tarifa. En 2019, ces ports enregistraient respectivement 894 891 passagers, 280 312 et 271 554 passagers. Avec cette décision, les mêmes médias prédisent que les compagnies maritimes qui seront mobilisées (Marseille Sète et Gênes) ne pourront transporter qu’un maximum de 250 000 personnes (soit un dixième de celles qui voyagent en bateau en temps normal) et que l’ouverture de l’espace aérien avec la quasi-totalité de l’Europe dès le 15 juin ne permettra pas de dépasser le million de MRE qui pourront rentrer au Maroc.

Sujets associés : Espagne - Opération Marhaba 2023

Aller plus loin

Accueil de Brahim Ghali : l’Espagne continue de payer cher

L’accueil en Espagne, pour raison humanitaire, de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario a de lourdes conséquences économiques pour le voisin du Nord exclu de l’opération...

Sans MRE, le port d’Almeria a perdu 97% de ses passagers

Le trafic de passagers au port d’Almería a baissé de 97 % entre juillet 2019 et juillet 2020 en raison de l’annulation par le Maroc de l’Opération Marhaba pour ces deux années...

MRE : l’Espagne perdrait 500 millions d’euros après l’annulation de Marhaba 2021

L’exclusion de l’Espagne de l’opération annuelle Marhaba 2021 fait perdre d’énormes profits aux entreprises espagnoles. Elles appellent leurs responsables politiques à faire...

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration...

Ces articles devraient vous intéresser :

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Marhaba 2022 : attention aux pics de retour

L’opération Marhaba 2022 se poursuit « dans de bonnes conditions », d’après l’autorité portuaire de Tanger Med. Selon ses prévisions, la période de retour enregistrera son pic du 25 au 30 août.

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.