Recherche

Annulation de Marhaba : jusqu’à 40% de pertes pour des hôtels espagnols

© Copyright : DR

18 juin 2021 - 10h20 - Marocains du monde - Par: A.P

L’annulation par le Maroc de l’Opération Marhaba 2021 pour raison sanitaire, selon les informations officielles, est un coup dur porté pour les établissements hôteliers situés sur les routes de transit des MRE qui verront leurs chiffres d’affaires chuter de 40 %.

Les hôtels situés sur l’A1 et l’A62, les principales routes empruntées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba, vont faire les frais de cette décision d’annulation, rapporte le journal local Diario de Burgos. « La vérité est que l’annulation de l’Opération Marhaba nous nuit économiquement », affirme Íker Ugarte, directeur de la zone Fontioso, qui comprend un restaurant, un hôtel et une station-service. Mais il espère qu’avec la levée de l’état d’urgence, l’impact de l’annulation de l’Opération Marhaba, pour la deuxième fois consécutive, sera moindre que l’année dernière. « Contrairement à l’année dernière où la peur de la pandémie était latente, il y aura beaucoup de mouvements cette année grâce aux vaccins », explique-t-il.

À lire : Annulation de Marhaba 2021 : grosses pertes pour les entreprises espagnoles

L’absence des MRE sur ces routes va impacter les bénéfices des hôtels surtout en ce qui concerne les nuitées et les ravitaillements. « Ces personnes parcourent de longues distances et à un moment donné, elles doivent s’arrêter pour se reposer, dormir et remplir le réservoir », reconnait toutefois le responsable de la zone Fontioso. « On va beaucoup le remarquer, surtout dans la première quinzaine de juillet, qui est la période la plus charnière pour nous ces dernières années grâce à l’opération Marhaba », renchérit Roberto Roque, le responsable de la zone Serrano, située sur l’A-62, à Buniel.

Ces responsables hôteliers craignent une baisse de 40 à 60 % de leur chiffre d’affaires. Il s’agit d’un dommage « brutal », estime Jesús Segura, le gérant de l’hôtel Ciudad de Burgos situé à Rubena. « Pour nous, l’Opération Marhaba représente 70 % de notre activité pendant le mois de juillet. L’impact est donc énorme », fait-il remarquer, espérant sauver les meubles avec l’organisation des deux tours cyclistes.

En 2020, l’annulation de l’Opération Marhaba a entraîné une chute de 20 % du trafic sur les routes par où transitent les MRE, selon les données de la Direction provinciale de la circulation.

Mots clés: Opération Marhaba 2021 , Espagne , Hôtellerie , Restauration

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact