Recherche

L’annulation de l’Opération Marhaba 2021 est une « catastrophe » pour Algésiras

© Copyright : DR

7 juin 2021 - 20h40 - Marocains du monde - Par: A.P

L’annulation de l’Opération Marhaba par le Maroc, pour la deuxième fois consécutive, est « une catastrophe » pour des milliers de personnes, a déploré lundi, José Ignacio Landaluce, le maire d’Algésiras.

« Qu’il n’y ait pas d’OPE (Opération Paso del Estrecho) – Opération Marhaba en espagnol –, est une catastrophe ; des milliers de personnes sont touchés de Hendaye ou de La Junquera à Algésiras », a déploré le maire qui soutient que cette décision du Maroc, prise en pleine crise diplomatique avec l’Espagne, va fortement affecter les entreprises et salariés des zones portuaires espagnoles. « On espère que le Maroc va revenir sur sa décision, car on parle de milliers d’emplois dans des structures comme les compagnies maritimes, les stations-service, les hôtels, les restaurants et les agences de voyages que ces personnes fréquentent au cours leur voyage… », a-t-il ajouté.

A lire : Algésiras presque prête pour l’opération d’accueil des MRE

Landaluce assure aussi ne pas être surpris par la décision marocaine, dans la mesure où malgré la situation épidémiologique stable en Espagne et au Maroc, les réunions préparatoires de l’Opération Marhaba n’ont pas eu lieu dans les délais habituels. « Une seule réunion a eu lieu, il y a des mois. Les années antérieures, à ce stade, nous avions déjà tenu beaucoup de réunions de coordination et les contrats des éventuels personnels liés à l’OPE étaient préparés », explique Landaluce, qui lie cette décision marocaine à la crise diplomatique avec l’Espagne, intervenue après l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario pour raison « humanitaire ».

La décision du Maroc d’exclure les ports espagnols de l’Opération Marhaba va obliger plus de 3,3 millions de MRE à rejoindre le royaume via les ports de Sète et de Marseille en France ou de Gênes en Italie. Un détour qui, selon Landaluce, fera perdre du temps et de l’argent aux nombreux Marocains résidant en Espagne. « Ce n’est pas la même chose de traverser le détroit par Algésiras, qui prend un peu plus d’une heure, que de le faire depuis la France », fait observer le maire d’Algésiras qui espère que le Maroc et l’Espagne trouveront très rapidement une sortie de crise.

Mots clés: Opération Marhaba 2021 , Espagne , Algésiras

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact