Recherche

Les MRE craignent une annulation de l’Opération Marhaba 2021

© Copyright : DR

31 mai 2021 - 18h40 - Marocains du monde - Par: A.P

À quelques jours de la mi-juin où démarre généralement l’Opération Marhaba, l’incertitude est grande quant à l’ouverture des frontières marocaines pour permettre aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) de passer leurs vacances d’été dans le royaume. De son côté, le port d’Algésiras assure être prêt pour l’Opération Transit, même s’il doute qu’il sera de la partie cette année.

Avec la prolongation de l’état d’urgence au 10 juin, et les récentes déclarations de la ministre déléguée auRE, Nezha El Ouafi, qui affirmait qu’une « opération de transit exceptionnelle pourrait avoir lieu », les MRE d’Europe n’espèrent plus une Opération Marhaba pour cette année. Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à exprimer leur regret face à cette situation qui les empêche de revoir leur famille pendant encore une année, l’Opération Transit ayant été annulée en 2020 pour raison de crise sanitaire.

Alors que le port d’Algésiras s’active pour la tenue de l’Opération Marhaba 2021, le Maroc lui, prévoit des ferries spéciaux pour l’entrée des MRE d’Europe. Comme l’année dernière, deux lignes maritimes pourraient être autorisées : Gênes – Tanger et Sète – Tanger. Les passagers subiront un test covid pendant ces voyages qui durent plus de 40 heures.

En ce qui concerne l’ouverture des frontières, la ministre El Ouafi a indiqué qu’elle dépendra de la situation épidémiologique du Maroc et des pays d’origine et de transit des MRE. Plus de 8,7 millions de Marocains ont déjà reçu leur première dose de vaccin anti-Covid, mais le Maroc est loin d’atteindre l’immunité collective tant souhaitée pour une ouverture des frontières.

L’option du Maroc de se passer de Ceuta et Melilla pour l’Opération Marhaba 2021, impliquera des pertes importantes pour les ports espagnols, de même que les agences de voyages et les compagnies maritimes espagnoles et marocaines qui traversent le détroit.

Les MRE ont aussi déploré sur les réseaux sociaux la crise migratoire de Ceuta, précisant qu’ils ont « honte » des autorités marocaines qui ont utilisé cette stratégie « bon marché » pour faire pression sur l’Espagne. « Ils appauvrissent les gens, les abandonnent et les laissent à la merci d’autres autorités », se plaint l’un d’eux. « C’est dommage que les enfants soient utilisés à des fins politiques », se désole un autre.

Mots clés: Opération Marhaba 2021 , Ceuta (Sebta) , Melilla , Espagne

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact