Maroc : une aide directe aux plus pauvres

31 octobre 2022 - 18h50 - Economie - Ecrit par : A.T

En attendant la généralisation en 2023 des allocations sociales au niveau national, le gouvernement a procédé le 27 octobre au lancement du Registre Social Unifié (RSU) dans cinq provinces et préfectures de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

S’appuyant sur la réussite de la phase pilote initiée à Rabat et à Kénitra, le gouvernement envisage de généraliser cette expérience à l’échelle nationale, indique Al Akhbar, qui rapporte que d’ores et déjà le RSU sera définitivement effectif dans les autres provinces et préfectures de la région, telles que Salé, Skhirat-Témara, Khemissat, Sidi Kacem et Sidi Slimane.

Dans le cadre du vaste projet, le gouvernement va bientôt procéder à la mise en place du RSU, du Registre National de la Population (RNP), ainsi que l’opérationnalisation de l’Agence nationale des registres (ANR), rappelle le quotidien, soulignant que ce dispositif revêt une importance capitale, de par son rôle dans le ciblage efficace des personnes qui ont le plus besoin des programmes d’aide sociale.

A lire : Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Dans ce cadre, un Comité de pilotage présidé par le chef du gouvernement a été institué. Ce comité se réunira une fois par mois afin d’apprécier l’avancement du chantier, statuer sur les points d’arbitrage et prendre les décisions stratégiques. À cela s’ajoutent la mobilisation de 4 900 agents dans les centres de service aux citoyens et dans les provinces et l’aménagement de 1 500 centres de service aux citoyens.

Sujets associés : Rabat - Kenitra - Sécurité sociale

Aller plus loin

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection...

Les recommandations du CESE pour renforcer la protection sociale

Dressant un constat alarmant du système actuel d’indemnisation pour perte d’emploi (IPE), le Conseil économique et social et environnemental (CESE) a préconisé une autre...

Rapport alarmant sur la précarité des familles marocaines

85 % des familles marocaines ont déclaré une détérioration importante de leur niveau de vie. C’est ce que révèle une enquête de HCP sur la précarité des ménages.

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.