Un bébé abandonné sauvé in extremis à Tanger

12 mars 2024 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Un bébé abandonné a été trouvé ce lundi par un groupe de passants dans une ruelle du quartier Ganboria à Tanger. Malheureusement, le phénomène prend de l’ampleur dans le royaume.

Les pleurs du bébé ont attiré l’attention des passants qui l’ont récupéré et transporté à l’hôpital Mohammed V. Les autorités locales ont été informées de cette découverte. La police judiciaire s’est rendue sur place pour effectuer les constats d’usage. Une enquête a été ouverte pour élucider l’affaire.

À lire : Comment le Maroc entend mettre fin au phénomène des enfants abandonnés

De plus en plus d’enfants sont abandonnés dans la ville de Tanger. Il s’agit généralement d’enfants nés hors mariage. Selon des experts et défenseurs des droits de l’homme, plus de 100 enfants sont abandonnés chaque jour dans le royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Enfant

Aller plus loin

Marrakech : la vérité sur l’enfant enlevé, amputé et abandonné

Des informations et des enregistrements sonores avec des images à l’appui ont été relayés sur les réseaux sociaux sur un présumé kidnapping qui aurait mal tourné à Marrakech....

Comment le Maroc entend mettre fin au phénomène des enfants abandonnés

L’abandon des enfants nés hors mariage est un phénomène social qui prend de l’ampleur au Maroc. Les autorités prévoient d’instaurer une nouvelle mesure pour obliger les parents...

Des parents marocains arrêtés pour avoir abandonné leurs enfants en Espagne

Des Marocains ont été arrêtés par la police d’Alicante pour avoir abandonné leurs enfants mineurs dans la ville afin qu’ils soient pris en charge par l’Etat.

Un Marocain abandonne ses enfants en Espagne et part en vacances au Maroc

La police a arrêté un Marocain de 43 ans pour avoir abandonné pendant plus de 40 jours ses enfants mineurs, âgés de 16 et 13 ans, dans la maison familiale à Grenade (Sud de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.