Maroc : les cafés ont profité de l’Aïd pour faire grimper les prix

12 avril 2024 - 22h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les prix des boissons s’envolent au lendemain de la célébration de l’Aïd El Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, suscitant ainsi incompréhension et colère des clients des cafés et restaurants de Tanger et d’autres villes marocaines.

Le thé coûte cher dans les cafés de la ville de Tanger. C’est le constat fait par le site Al3omk qui précise que le prix du café a augmenté de deux à trois dirhams, tandis que celui des autres boissons a connu une augmentation d’un ou deux dirhams lors du deuxième jour de l’Aïd al-Fitr. À l’origine de cette flambée, l’imposition par les entreprises de café et les distributeurs de boissons gazeuses d’une nouvelle augmentation des prix de leurs produits, explique le coordinateur national de l’Association nationale des Propriétaires de Cafés et Restaurants au Maroc. Pris de court par cette décision, bon nombre de clients appellent les autorités responsables du secteur à intervenir d’urgence pour mettre fin à ces augmentations qu’ils jugent injustifiées.

À lire :Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

La Fédération nationale des Propriétaires de Cafés et Restaurants a en outre déploré le fait que les démarches entreprises envers l’autorité de tutelle pour sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve ne soient jusqu’à présent fructueuses. Sur la base de l’étude de terrain qu’elle a réalisée, laquelle a abouti à des résultats et des chiffres alarmants concernant le nombre de fermetures dans le secteur des cafés et restaurants au Maroc, l’association dit avoir adressé une demande d’audience au ministre de l’Économie le 29 janvier 2024, mais cette correspondance est restée une lettre morte tout comme les précédentes.

À lire :Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Le souhait des propriétaires de cafés et de restaurants, c’est que le ministre de l’Intérieur promulgue une loi-cadre, plafonne les taxes collectives, afin de réduire ce qu’ils qualifient de « subjectivité et d’arbitraire de certains responsables de collectivités locales ». Ils appellent à l’adoption de mesures concrètes pour réduire la propagation du secteur informel dans le royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Ramadan 2024 - Prix - Alimentation - Restauration - Aïd Al fitr 2024

Aller plus loin

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion...

Le prix du café prend un sacré goût amer au Maroc

La Fédération nationale des propriétaires de cafés et restaurants au Maroc s’est expliquée sur l’augmentation des prix des boissons observée au lendemain de la célébration de...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association...

Maroc : les cafés menacés

Il ressort des investigations préliminaires menées par les services compétents du Conseil de la concurrence que des propriétaires et gérants de cafés étudient une éventuelle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Le Maroc a changé d’heure cette nuit

Le Maroc est repassé cette nuit à l’heure GMT, conformément aux dispositions du décret 2.18.855 du 26 octobre 2018 relatif à l’heure légale et à l’arrêté du Chef de gouvernement du 06 mars 2023, dans le cadre du mois sacré de Ramadan.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...

Ramadan pour les joueurs de Ligue 1 : réaction de la ministre des Sports

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, s’est exprimée mercredi au sujet du communiqué de la Fédération française de football (FFF) interdisant les interruptions de matchs pour permettre aux joueurs musulmans de rompre le jeûne. Elle invite au...