Au Maroc, les food trucks écrasent les restaurants traditionnels

12 décembre 2023 - 18h30 - Economie - Ecrit par : S.A

L’avènement des food trucks (camions restaurants) au Maroc donne de l’insomnie aux gérants des restaurants traditionnels qui se relèvent progressivement des effets néfastes de la pandémie de Covid-19.

Depuis 2020, les food trucks roulent dans Casablanca. Autorisés par la ville, ces camions restaurants exercent dans les zones industrielles, les campus universitaires, les centres de formation, les quartiers administratifs, les jardins publics et les plages, indique Maroc Diplomatique. Quid du cahier de charges pour les investisseurs de ces food trucks ? La commune urbaine de Casablanca exige notamment l’affichage du menu et des tarifs, le respect d’une distance minimale entre les food trucks (d’au moins un kilomètre), le strict respect des normes d’hygiène en vigueur (incluant l’accès à l’eau et à l’électricité, la présence d’un réfrigérateur, d’un système de gestion des déchets et de matériel en inox), ainsi que l’interdiction de préparer des plats à base de lait et de produits laitiers, ainsi que des plats traditionnels tels que le couscous et les tajines.

À lire : Maroc : les cafés et restaurants en guerre contre les « cafés ambulants »

Les gérants des restaurants et cafés de la région Casa-Settat voient d’un mauvais œil la décision actuelle d’autorisation des food trucks à Casablanca. Ils redoutent une concurrence déloyale, notamment en termes de distorsion fiscale entre les restaurants traditionnels et les nouveaux camions de nourriture, laquelle provoquera la fermeture de certains établissements, fait savoir Le Matin.ma. Actuellement, ceux-ci tentent de se relever de la crise sanitaire. La Fédération marocaine de cafés et de la restauration rapide (FMCR) a récemment appelé le wali de la région Casa-Settat à l’annulation de cette décision autorisant les food trucks.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Restauration

Aller plus loin

Rabat : les professionnels des cafés et restaurants en colère

Les professionnels des cafés et restaurants de Rabat ont tenu samedi une réunion pour dénoncer la décision du conseil communal de la ville fixant la redevance pour...

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants...

Fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc

Lors des opérations de contrôle, les autorités locales et les services municipaux d’hygiène ont procédé à la fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc.

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Ces articles devraient vous intéresser :

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...