Recherche

La rage continue de sévir au Maroc

© Copyright : DR

1er octobre 2020 - 06h00 - Société

Le nombre de cas de rage a drastiquement baissé au cours de ces cinq dernières années au Maroc. D’après les chiffres livrés par le ministère de la Santé, de 31 cas en 2007, le royaume en compte 18 aujourd’hui.

Le ministère de la Santé a fait le point de l’évolution de cette pathologie, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la rage, célébrée le 28 septembre de chaque année. La tendance observée dans la progression du mal aujourd’hui, est le fruit des efforts fournis par le ministère à travers le programme national de lutte contre la rage (PNCR) lancé en 1986. D’après un communiqué du département de Khalid Ait Taleb, ce programme aura permis à 65 000 personnes en moyenne annuelle de bénéficier d’une prophylaxie suite à une exposition à un animal suspect.

Une lutte efficace contre la rage passe également par la vaccination des chiens domestiques, notifie le ministère qui souligne également que la baisse remarquable du taux d’infection est rendue possible grâce à la réduction du nombre de chiens errants. Le ministère a engagé plusieurs actions qui visent à lutter davantage contre cette maladie mortelle. C’est le cas d’une convention de partenariat qui selon la même source, permet de rapprocher les services de prévention des citoyens, tout en leur permettant d’avoir accès à des centres de santé appropriés. La même convention prend en compte la révision de la procédure du traitement préventif et la formation de professionnels dans le domaine.

Le ministre et ses collaborateurs tentent également de sensibiliser les populations, notamment les enfants. À travers le slogan, « Finissons-en avec la rage : collaborons et vaccinons », retenu dans le cadre de la célébration de cette Journée mondiale contre la rage, plusieurs messages de sensibilisation sont délivrés notamment à l’endroit des enfants. Il leur est conseillé de ne pas jouer avec des animaux inconnus, même s’ils paraissent doux. Aussi, devront-ils signaler tout contact, morsure ou griffure par un animal inconnu ou suspect. Par ailleurs, la vaccination des chiens domestiques est un impératif.

Chaque année, la rage occasionne des dizaines de milliers de décès dans le monde, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mots clés: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) , Ministère de la Santé , Khalid Aït Taleb

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact