Recherche

Maroc : les collégiens fument de moins en moins

© Copyright : DR

2 juin 2020 - 20h30 - Société

L’industrie du tabac cible de plus en plus les jeunes Marocains. Objectif, remplacer les huit millions de personnes que ses produits tuent chaque année.

La journée mondiale sans tabac célébrée le 31 mai, a été l’occasion pour le Maroc de présenter ses performances dans la lutte contre le tabagisme. Selon une enquête nationale sur le tabagisme, menée sur des jeunes scolarisés âgés de 13 à 15 ans, le taux de tabagisme a régressé de 6 % entre 2001 et 2016, selon le bulletin d’épidémiologie et de santé publique.

Selon le quotidien Aujourd’hui le Maroc, les résultats d’une récente enquête en date de mai 2019, par le ministère de la Santé en collaboration avec l’OMS, montre que le taux actuel relatif à toutes les formes confondues de tabac, était de 13,4 %.

Concernant le tabac fumé, le taux actuel est de 11,7 % sans oublier que celui relatif aux femmes est plus faible selon le même journal. Face à la stratégie de séduction des industries du tabac pour faire des jeunes des consommateurs chroniques, l’OMS montera davantage au créneau. De même, l’organisme onusien en charge de la santé mondiale déplore le fait que l’industrie de cigarette profite de la pandémie du coronavirus pour livrer à domicile des masques griffés.

Selon la même source, l’OMS estime que chaque année, l’industrie du tabac investit plus de neuf milliards de dollars pour promouvoir ses produits. De ce fait, elle vise à appâter les jeunes pour consommer de la nicotine et des produits du tabac. Pour contrecarrer cette stratégie, l’OMS propose que chaque pays vote des lois qui protègent les enfants.

L’institution onusienne souhaite que ces lois prennent en compte la régulation de produits comme les cigarettes électroniques qui intéressent de plus en plus les jeunes.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact