Maroc : voici les conditions pour un déconfinement réussi

19 mai 2020 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les Marocains pressés de sortir du confinement, devront encore prendre leur mal en patience. Le chef du gouvernement a annoncé lundi, que "le processus de déconfinement sera amorcé dès que les conditions épidémiologiques et logistiques seront réunies", tout en rassurant que "les préparatifs sont en cours".

Cette annonce a été faite au cours d’une séance consacrée à "la gestion du confinement sanitaire pour l’après 20 mai". C’était devant les deux Chambres du parlement. El Otmani a également énuméré quatre conditions nécessaires pour l’atténuation des mesures de confinement. Il s’agit, selon lui, "des capacités du système de santé, du potentiel en dépistage, de la capacité de suivi de tous les cas et d’un stock suffisant d’équipements sanitaires".

Pour lui, il est indispensable que le système de santé ait "des capacités suffisantes pour gérer et accueillir les cas d’infection au covid-19, conformément à un scénario de levée du confinement", tout en étant disposé et capable de traiter les autres cas de maladie, rapporte la MAP.

Au nombre des conditions pouvant permettre l’atténuation des mesures actuelles, le chef du gouvernement a mis l’accent sur "la capacité de réalisation de tests pour les personnes contaminées avec célérité et procéder au suivi des personnes contacts". Il a annoncé, à cet effet, que "des efforts sont fournis dans ce sens en vue d’atteindre prochainement, une capacité quotidienne de réalisation de 10 000 tests."

Pour la condition liée aux capacités de suivi de tous les cas et leurs contacts, il a indiqué que les ministères de la Santé et de l’Intérieur sont à pied d’œuvre pour la création d’une application informatique dénommée "Wikayatona", dont l’objectif est de suivre des cas probables de covid-19. Selon El Otmani, le gouvernement, dispose d’une "stratégie bien définie qui se fonde sur des conditions et des principes clairs, ainsi que sur des mesures globales et sectorielles ciblées pour la levée du confinement", indique la MAP.

En plus des mesures d’atténuation déclinées sur des étapes, il a déclaré que le déconfinement requiert aussi des "mesures d’accompagnement selon l’évolution de la situation épidémiologique". Le chef du gouvernement a également fait remarquer que l’atténuation des mesures de confinement ne signifie aucunement "une levée automatique de toutes les mesures de prévention à caractère personnel ou professionnel".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Saâdeddine El Othmani - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Santé - Parlement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les MRE devront effectuer un test PCR à leur arrivée en France

Face à la hausse des contaminations dans l’hexagone, les autorités françaises ont confiné à nouveau la population. Pour ne pas prendre de risque, elles imposent dès le 7...

Ces articles devraient vous intéresser :

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.