Maroc : difficile consensus autour de la réduction des prix des tests PCR

30 novembre 2020 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) et le représentant syndical majoritaire des laboratoires privés au Maroc ne s’accordent pas sur la baisse tarifaire des PCR.

Ramener le prix du test PCR à 450 DH pour les laboratoires privés n’est pas du goût des professionnels. "Il faut savoir que tous les produits que nous utilisons pour la PCR, que ce soit les réactifs, les consommables, le matériel…, tout est importé. Avec la crise sanitaire et la pression de la demande, les prix ont explosé", explique Said El Hafiane, président du syndicat régional des biologistes médicaux de la région Casablanca-Settat.

Le représentant syndical s’oppose à ce projet de réduction des prix des tests PCR, rapporte L’Économiste. L’ANAM s’active pour la mise en place d’une nomenclature pour le remboursement du test par l’AMO. Le prix pratiqué dans les laboratoires privés devrait passer de 680 à 450 DH. Une baisse du prix qui a du mal à passer. Les laboratoires expliquent que ce prix de vente est nettement inférieur au coût de revient qui s’élève à 550 DH. Autre argument avancé : les investissements réalisés pour se conformer au cahier des charges imposé par le ministère de la Santé.

"Même dans les pays où tout est fabriqué localement, la RT-PCR est facturée à plus de 60 euros, sans compter le prélèvement. Si vous le rajoutez, il faut intégrer aussi le kit, la protection du personnel, la gestion des déchets… Pour réduire ces coûts, l’État aurait dû sécuriser le circuit de distribution des produits", renchérit M. El Hafiane.

Le test PCR devra coûter 800 DH pour les personnes non couvertes par l’AMO. "Nous ne donnons pas notre accord pour la proposition de sous-facturer à 450 DH pour les adhérents de la CNOPS et de la CNSS, et de surfacturer à 804 DH pour les autres citoyens. Cette mesure est même anticonstitutionnelle", commente le représentant syndical.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc introduit les tests Covid antigéniques rapides

Le Maroc procède à l’adoption des moyens nécessaires pour la mise en œuvre des tests antigéniques, plus avantageux et plus rapides que les tests PCR. Trois tests antigéniques...

Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le ministère de la Santé fait des tests de dépistage l’un des facteurs clés dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais les prix que proposent les laboratoires...

Maroc : une bonne nouvelle pour les patients du Covid-19

Au Maroc, une tarification unique sera désormais pratiquée pour les patients atteints du Covid-19 afin de mettre fin aux tarifs exorbitants des cliniques privées. Cette décision...

Covid-19 au Maroc : de graves accusations contre les laboratoires privés

Le ministère marocain de la Santé porte de graves accusations contre les laboratoires privés autorisés récemment à effectuer les tests de dépistage du Covid-19.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.