Maroc : appel à la gratuité des tests PCR

13 août 2021 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Réseau marocain pour le droit à la santé plaide auprès de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) pour que les tests PCR soient remboursés ou gratuits pour non seulement soulager les Marocains, mais également accompagner la politique du gouvernement qui appelle au test de dépistage massif.

Depuis quelques semaines, le Maroc fait face à une montée en flèche des cas de contamination au Covid-19. Ceci a remis sur le tapis la question de prise en charge des tests PCR par la couverture maladie. C’est ce qui justifie la nouvelle sortie médiatique du Réseau marocain pour le droit à la santé, réclamant la gratuite des tests, rapporte le quotidien Al Akhbar.

À lire : Maroc : voici ce que coûte un test PCR Covid-19 à domicile

Pour le réseau, la CNOPS ne devrait pas remettre indéfiniment cette question, obligeant les Marocains à s’endetter pour se faire dépister. En laboratoire, les tests PCR coûtent 700 dirhams par personne, et parfois toute une famille se retrouve à y recourir en cas d’infection de l’un de ses membres. Une grosse fortune pour certains ménages, surtout par ces temps où la crise sanitaire a considérablement baissé le revenu de bon nombre de Marocains.

À lire : Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le Réseau invite le ministère de la Santé, celui de l’Économie et des Finances ainsi que l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) afin qu’ils interviennent pour accélérer le remboursement des tests PCR, et la gratuité de ceux qui se feront désormais.

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Espagne : une Marocaine contaminée tente de voyager avec un faux test PCR

Une jeune Marocaine, testée positive au coronavirus, a tenté de prendre un vol pour se rendre au Maroc. Elle a été interpellée par la police nationale à l’aéroport de Malaga,...

Maroc : de plus en plus difficile de faire des tests PCR

Les laboratoires d’analyses médicales manquent de kits d’extraction et de réactifs d’amplification, matériels nécessaires pour les tests PCR. Une situation très délicate...

Très difficile de faire des tests PCR à Agadir

Face aux nombreux cas de contamination au Covid-19 et de décès qu’enregistre la région de Souss-Massa, la ville d’Agadir ne dispose que de deux laboratoires d’analyses...

La CGEM interpelle le ministre de la Santé sur la cherté des tests PCR

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a adressé un courrier au ministre de la Santé, lui notifiant que le coût élevé des tests PCR entrave la réalisation des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les employés marocains de TikTok en colère

Les modérateurs de contenu marocains ne sont pas contents de TikTok. Ils dénoncent la détresse psychologique et les bas salaires.

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...