Maroc : coup de boule "à la Zidane" au PJD

24 avril 2019 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les coups de tête dans les fratries partisanes sont à la mode... Alors qu’il y a quelques jours, il était question du député Joumani du PAM qui avait donné un coup de boule au SG du PAM Hakim Benchemach, voilà qu’au PJD un autre coup de tête a eu lieu. Des dents manquent à la victime.

Lors d’une réunion de communication organisée par le PJD à Kenitra, et présidée par le ministre Aziz Rebbah, deux membres du PJD (ou plutôt un seul) ont réglé un malentendu à la manière de Zidane : Coup de boule sans l’ombre d’un préavis.

Même la raison du malentendu est loufoque ! L’un (le secrétaire de la section du PJD à Sidi Taibi) a demandé à l’autre de poser des tapis (pour le même évènement).

L’autre (secrétaire provincial adjoint du PJD à Kénitra) a refusé. « L’un » est alors allé les poser lui-même. Et l’autre a eu des remords et est allé l’aider. L’un a été grincheux. L’autre l’a frappé.

On pourrait croire que c’est une blague mais il n’en est absolument rien. Il convient de lire ce qu’en écrit Le360, qui lui-même reprend une information d’Assabah : « Mais confronté aux remontrances qui l’accueillirent, au vu et au su de toute l’assistance, le coup de main qu’il était venu apporter se transforma subitement en un violent coup de tête asséné à son vis-à-vis, qui s’étala raide sur les tapis ».

Et ce qui devait arriver arriva, aurait dit le député Sidi Brahim El Joumani, auteur du fameux coup de tête, il y a quelques jours, contre Hakim Benchemach… car ce dernier l’a snobé.

Belle leçon de communication dans une réunion à cet effet. Quant aux conséquences sur la santé, Le360 parle de dents en moins mais dans un style qui peut prêter à confusion : « Après le constat des dégâts, à savoir plusieurs dents en moins pour le PJDiste de Sidi Taibi, la réunion de communication a pu reprendre cahin caha, dans un concert qui varia entre le chuchotis et le chahut ». Des dents en moins et la rencontre qui continue comme si de rien n’était… ? Le coup de boule est donc sûr et le reste est « peut-être ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Zinedine Zidane - Kenitra - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...