Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

18 novembre 2022 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de dirhams.

S’exprimant au parlement lors de la présentation du budget de son département, le ministre délégué chargé de l’administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a donné des détails des dépenses directes effectuées dans ce cadre de l’opération.

D’après le responsable, la réception et la formation des 20 000 appelés pour la 37ᵉ promotion du service militaire ont coûté 960 millions de dirhams. Plus précisément, ce budget a servi à l’équipement et au maintien de la préparation des infrastructures des centres de formation des appelés.

A lire : Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

Grâce à ce montant, le ministère a également procédé à la nomination des cadres chargés de la réception des appelés, la mise en place de programme de formation des encadrants, l’équipement des unités de la zone Sud pour la mise à niveau des infrastructures de formation des appelés et enfin à l’équipement d’unités spéciales en outils pédagogiques.

L’objectif de l’opération, a rappelé le ministre, était de former et d’entrainer les jeunes appelés, en vue de leur offrir les moyens de l’inclusion professionnelle et sociale.

Sujets associés : Abdellatif Loudiyi - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Service militaire au Maroc

Aller plus loin

Refusant de faire le service militaire, des Marocains s’enfuient vers Melilla

14 jeunes marocains, âgés de 17 à 20 ans, ont réussi mercredi à entrer à Melilla pour éviter, affirment-ils, d’effectuer le service militaire désormais obligatoire au Maroc.

Des joueurs de la Botola convoqués pour le service militaire obligatoire

Panique dans le rang des jeunes évoluant dans des clubs de football de première et deuxième divisions. Ils viennent de recevoir leur convocation pour le service militaire...

Maroc : lancement le 16 mai de l’opération de sélection des appelés au service militaire

Dans le cadre de l’incorporation de la prochaine promotion des appelés au service militaire pour le compte de l’année 2022, le ministère de l’Intérieur informe les intéressés...

Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

Rétabli en 2019, le service militaire obligatoire est présenté « comme un tremplin pour l’accès à l’emploi ». Cette présentation est largement valorisée et est à l’origine d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...