Casablanca : la misogynie bat son plein dans les débits d’alcool

16 octobre 2020 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Pour pouvoir décrocher un emploi dans un hôtel ou un restaurant à Casablanca, les femmes sont obligées de faire une demande auprès de la police, présenter une fiche anthropométrique et avoir l’accord du tuteur. La nouvelle mesure vient d’être communiquée par l’Association Tahadi pour l’égalité et la citoyenneté.

Certains débits d’alcool à Casablanca ont préféré soumettre l’ensemble de leur personnel féminin à une enquête policière, même celles ayant un poste important. Une procédure, souligne l’association, qui doit être accompagnée de l’accord préalable du mari ou du père.

Qu’elles soient serveuses, femmes de ménage voire cadres supérieures, la mesure n’épargne aucune employée, ajoute l’association, qui s’est interrogée sur les raisons de cette discrimination sexuelle.

"Il aurait été judicieux de se pencher sur la situation juridique des employées au sein de ces établissements, plutôt que de relancer un sujet qui n’est plus d’actualité. Du point de vue légal, la femme a été reconnue comme un être autonome, capable de se prendre en charge en dehors de toute tutelle", a déploré l’association.

"Des attitudes similaires, poursuit la même source, représentent une violation grave de l’essence même de la Constitution de 2011, dont les clauses interdisent toute forme de discrimination, qu’elle soit de nature sexuelle, raciale, ethnique, culturelle, linguistique ou d’appartenance sociale".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Emploi - Femme marocaine

Aller plus loin

Discrimination des migrants par la CTM : le CNDH réagit

La polémique suscitée par la note de service discriminatoire affichée par l’agence de la Compagnie de Transports au Maroc (CTM) de Rabat envers les migrants clandestins continue...

Discrimination à l’embauche en France : 7 sociétés rappelées à l’ordre

Sept grands groupes français ont été convoqués par le gouvernement pour une formation sur la discrimination à l’embauche. Cette convocation fait suite à un rapport publié en...

Une ex-élue LREM condamnée pour provocation à la discrimination envers Rachida Dati

L’ex-adjointe à la mairie de Saint-Germain-en-Laye, également ex-adhérente LREM, Agnès Cerighelli, a écopé, lundi, de deux mois de prison avec sursis et de cinq ans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.