Maroc : les élèves désertent les écoles privées

11 novembre 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Boudée depuis des années, l’école publique semble avoir un regain d’intérêt chez les parents. C’est ce qui ressort de l’intervention du ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication de la Chambre des représentants.

Un total de 140 250 élèves ont quitté les établissements scolaires privés pour ceux du public au titre de l’année scolaire 2020-2021 contre 52 000 l’année précédente, a fait savoir le ministre, soulignant que 68 établissements privés ont dû fermer leurs portes au titre de l’année scolaire actuelle à cause des effets de la crise sanitaire liée au Covid-19.

«  Le nombre des élèves de l’enseignement privé est de 42 620 répartis sur 5 828 écoles  », a poursuivi M. Amzazi. En tout, 10 340 autorisations ont été octroyées aux cadres pédagogiques qui œuvrent dans le secteur public.

Évoquant le programme d’action 2021 de développement et de diversification de l’enseignement privé, le ministre a indiqué que le nombre des établissements de l’enseignement privé passera à 6 370. Quant au nombre des élèves dans ces écoles, il dépassera un million. La part du privé dans l’enseignement passera à 11%.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres - Saaïd Amzazi - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La justice tranche dans le conflit qui oppose certains établissements du privé et les parents d’élèves

Le tribunal de première instance de Marrakech a ordonné au directeur d’un établissement d’enseignement privé de délivrer à un élève du primaire le certificat de radiation. Ils...

Tanger : une école réclame 625 000 Dh pour scolariser une élève

Pour respecter une décision de justice, un directeur d’établissement privé de Tanger a exigé d’un parent d’élèves la somme de 625 000 DH. Ce montant représente une compensation...

Au Maroc, l’école privée réussit bien mieux que le public

Les établissements privés au Maroc ont, en général, de meilleurs résultats que ceux du public. Il se dégage un écart entre le niveau de performance des élèves, selon conseil...

Très chère rentrée scolaire pour les Marocains

Le Haut commissariat au plan (HCP) vient de publier les résultats d’une enquête menée sur les dépenses effectuées par les ménages pour la scolarisation de leurs enfants au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Au Maroc, le manque de médecins accentué par leur fuite à l’étranger

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a communiqué des chiffres pour le moins inquiétants sur la fuite des cerveaux au Maroc.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...