Maroc-Espagne : les attentes des transporteurs marocains

11 avril 2022 - 07h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Après la réconciliation entre le Maroc et l’Espagne, les transporteurs marocains s’attendent à ce que les autorités des deux pays trouvent des solutions aux problèmes auxquels ils font face au quotidien.

Au lendemain de la réconciliation entre Rabat et Madrid, l’espoir gonfle les cœurs des transporteurs marocains. Ils espèrent que les autorités marocaines et espagnoles qui s’apprêtent à discuter notamment du contrôle du trafic passagers et marchandises entre l’Espagne et le Maroc apporteront des solutions à leurs problèmes. Déjà, ils appellent à la révision de l’accord bilatéral en matière de tir intitulé « transports bilatéralisés » signé en 2012., rapporte Challenge.ma.

À lire : L’Espagne inflige des amendes « injustes » à des camionneurs marocains

Selon les opérateurs marocains, l’alinéa 13 de l’article 15 de l’accord pose problème, car cela n’avantage que les opérateurs espagnols. Ils souhaitent aussi que la disposition de l’accord bilatéral concernant le transport triangulaire sera également revu. Selon eux, ce type de transport ne profite qu’à leurs homologues espagnols. Autre problème : les amendes relatives à la franchise de 200 litres et les taux élevés de refus de délivrances des visas Schengen pour les chauffeurs marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Transport en commun

Aller plus loin

Transporteurs marocains : le Maroc fait pression sur l’Espagne

La mise en application par l’Espagne de la franchise de carburant qui pénalise lourdement les transporteurs marocains, a fait réagir le Royaume. Celui-ci vient de mettre en...

L’Espagne inflige des amendes « injustes » à des camionneurs marocains

Les routiers marocains, très affectés par la mesure de restrictions de visas imposée par la France, appellent les autorités marocaines au secours.

Voici la riposte du Maroc face à la Franchise carburant imposée aux transporteurs marocains en Espagne

Face aux différentes plaintes des transporteurs marocains au sujet de la franchise de carburant imposée par l’Espagne, les autorités marocaines ont réagi. Elles exigent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...