Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

7 octobre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des meurtres, mais elle entraîne également des complications physiques, telles que des infections cutanées, des ulcères, des maladies cardiovasculaires et des problèmes rénaux.

Répondant à une question écrite du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a présenté l’approche adoptée dans la lutte contre les drogues. Cette approche, dit-il, vise à restreindre l’offre et à renforcer la surveillance au niveau des zones frontalières, ainsi que sur les routes pour lutter contre le trafic de drogues, mais aussi « à réduire la demande en prenant des mesures préventives, notamment en menant des campagnes de sensibilisation et en renforçant la surveillance des lieux publics fréquentés par les jeunes et les mineurs, tels que les cafés, les clubs et les centres de jeux ».

À lire :Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Les actions menées portent déjà leurs fruits, dit-on. Au total, 395 affaires liées à la drogue l’Poufa ont été traitées entre janvier 2020 et août 2023, fait savoir le ministre, précisant que les services de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont réussi à saisir quatre kilogrammes de cette même drogue au cours de cette période. Il a également fait savoir que 156 552 affaires liées à la possession, à la consommation et au trafic de drogue ont été traitées entre janvier 2022 et le 31 juillet 2023 et que la police a arrêté 204 761 personnes pour leur implication présumée dans des affaires similaires au cours de la même période. Durant cette période, 5 841 affaires liées à la possession, à la consommation et au trafic de drogue ont été enregistrées au niveau des zones rurales marocaines, précise encore Laftit, ajoutant que 7 037 personnes ont été interpellées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Santé - Suicide

Aller plus loin

Comment Casablanca tente d’éradiquer la cocaïne des pauvres

Casablanca semble réussir à éradiquer “Lboufa”, la « cocaïne des pauvres » qui détruit les jeunes marocains en silence, de son territoire. Comment la ville s’y est-elle prise ?

Une nouvelle drogue fait des ravages au Maroc

Une nouvelle drogue dénommée « Lpoufa » ou « cocaïne des pauvres », fait des ravages depuis quelques jours, détruisant la vie de plusieurs jeunes casablancais.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Casablanca : une saisie record de cocaïne qui soulève des questions

Une enquête a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, sous la supervision du parquet compétent, afin d’identifier l’origine d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.