Le Maroc fait la chasse aux trottinettes électriques

11 avril 2023 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

En attendant la réglementation sur l’usage des trottinettes électriques au Maroc, les autorités locales des grandes villes du royaume ont lancé une vaste opération de saisie de ces engins.

Les agents de police en charge de la circulation urbaine mènent désormais une lutte farouche contre l’utilisation des trottinettes électriques, un phénomène qui prend de l’ampleur dans les grandes villes du Maroc comme Rabat, Salé et Casablanca. Les autorités locales de Salé procèdent systématiquement à la saisie de ces engins conduits par des utilisateurs qui se faufilent dans les artères de la ville, en violation des règles basiques de la circulation routière, rapporte le quotidien Al Akhbar.

La majorité des infractions routières commises par ces utilisateurs de trottinettes concernent l’absence de port d’un casque de protection et l’excès de vitesse, indiquent les sources du quotidien, rappelant que ces engins ne doivent pas dépasser une vitesse de 40 km/h. Pourtant, il existe des trottinettes électriques de dernière génération qui peuvent atteindre une vitesse de 70 km/h, conduisant leurs utilisateurs à commettre des excès de vitesse.

À lire : Le Maroc veut réglementer l’usage des trottinettes électriques

Cette vaste opération de saisie de trottinettes dans les grandes villes du royaume fait suite à l’annonce, par Mohamed Benabdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, d’une relecture des textes en vigueur en vue de réglementer l’usage des trottinettes électriques. Interpelé au parlement sur la propagation de ces engins, le ministre a précisé que deux projets de décrets sont en cours d’élaboration, l’un modifiant un décret en vigueur relatif aux véhicules, et l’autre portant sur l’approbation de ces types de véhicules.

Si ces deux textes sont adoptés, le ministère du Transport pourra faire vérifier par les autorités compétentes les différents types de trottinettes et leur puissance et s’assurer qu’ils sont conformes aux règles de sécurité routière avant de leur délivrer l’autorisation de mise en circulation, conformément à l’article 49 de la loi 52.05 relative au Code de la route.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Transports - Code de la route marocain - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : le problème des trottinettes électriques atterrit au parlement

Une députée d’un parti de gauche vient d’interpeller le ministre du Transport et de la logistique au sujet des procès-verbaux d’agents de la circulation contre des conducteurs...

Le Maroc édicte de nouvelles règles pour les trottinettes

Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique, veut réglementer l’utilisation des trottinettes et d’autres nouveaux moyens de transport.

Maroc : vers l’encadrement de l’utilisation des trottinettes et vélos électriques

Les trottinettes et les vélos électriques seront bientôt logés à la même enseigne que les voitures et les motos en ayant eux aussi, leur référentiel d’homologation. La demande a...

Une usine de vélos-taxis électriques et solaires prévue à Tanger

Un nouvel investissement dans le domaine du transport vient d’être annoncé à Tanger. Il s’agit de la société International Bike Manufacture (IBMA) qui va construire une usine...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc édicte de nouvelles règles pour les trottinettes

Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique, veut réglementer l’utilisation des trottinettes et d’autres nouveaux moyens de transport.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...

Maroc : le secteur de la location de voitures en péril

Le secteur de la location de voitures au Maroc est en crise. Les professionnels du secteur se plaignent de l’introduction d’un nouveau cahier de charges et de l’offre largement supérieure à la demande. La reprise n’est pas près de s’amorcer.

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Retard ou annulation de vol au Maroc : Vos droits et démarches

Au Maroc, le ministère des Transports et de la Logistique a décidé d’aligner les droits des passagers marocains sur les standards européens, en garantissant une indemnisation adéquate en cas de perturbations de vols.

Maroc : Oujda sera relié par le TGV

L’Office national des Chemins de Fer (ONCF) nourrit de grandes ambitions pour le transport ferroviaire. En témoigne son plan ferroviaire dévoilé par Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Casablanca : les taxis en colère contre les ... motos-taxis

Certaines applications dont “InDrive” ont commencé à proposer des services de transport de passagers à moto dans certaines villes comme Casablanca. Les professionnels du secteur s’insurgent contre cette nouvelle pratique et appellent les autorités à...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.