Le Maroc veut réglementer l’usage des trottinettes électriques

22 mars 2023 - 21h15 - Maroc - Ecrit par : A.P

Afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, le ministère marocain du Transport et de la Logistique se prépare à mettre en place une réglementation pour les trottinettes électriques considérées comme des cyclomoteurs.

La réglementation concerne tous les engins de déplacement personnel motorisé dont les trottinettes, et fixera les dimensions maximales, les spécificités techniques ainsi que les critères d’homologation pour chaque engin de ce type, conformément à l’article 49 de la loi 52.05 relative au Code de la route. L’objectif visé est d’assurer la sécurité des usagers de la route, de réduire la consommation d’énergie, la production de déchets non recyclables et les émissions de gaz à effet de serre. Cette nouvelle réglementation va donc contribuer à encadrer l’usage des trottinettes électriques sur la voie publique pour réduire les cas d’accidents mortels enregistrés du fait des cyclomoteurs.

À lire : Maroc : vers l’encadrement de l’utilisation des trottinettes et vélos électriques

Plusieurs pays en Europe et en Amérique du Nord ont déjà adopté une réglementation spécifique pour les engins de déplacement personnel motorisé. C’est le cas de l’Espagne qui impose par exemple le port du casque aux moins de 16 ans qui n’ont pas aussi le droit de circuler sur les voies de bus et les trottoirs réservés aux piétons. La Belgique, elle, a fixé à 18 km/h la vitesse maximale autorisée pour les trottinettes électriques sur la chaussée. Le Québec quant à lui, considère comme une infraction pénale le fait de circuler en trottinette électrique en dehors des chemins privés et des centres commerciaux.

À lire : Paris : Nabil, tué alors qu’il circulait en trottinette

L’adoption prochaine de cette réglementation constitue une grande avancée pour le Maroc où ces engins sont de plus en plus utilisés, notamment dans les métropoles. Le ministère entend opérer une réforme globale en matière de sécurité routière, notamment un toilettage des textes légaux et réglementaires afin de relever les défis liés à l’application du Code de la route.

Sujets associés : Lois - Accident - Transports - Code de la route marocain - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : vers l’encadrement de l’utilisation des trottinettes et vélos électriques

Les trottinettes et les vélos électriques seront bientôt logés à la même enseigne que les voitures et les motos en ayant eux aussi, leur référentiel d’homologation. La demande a...

Une usine de vélos-taxis électriques et solaires prévue à Tanger

Un nouvel investissement dans le domaine du transport vient d’être annoncé à Tanger. Il s’agit de la société International Bike Manufacture (IBMA) qui va construire une usine...

Paris : Nabil, tué alors qu’il circulait en trottinette

Le décès de Nabil, 25 ans à Paris dans la soirée du lundi dernier, au carrefour des rues Doudeauville et Léon, a plongé tout un quartier en deuil. Le jeune homme qui circulait à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Maroc : obligation de payer les contraventions avant de vendre une voiture

Au Maroc, toute personne désirant vendre sa voiture est tenue d’être à jour du paiement de sa Taxe spéciale annuelle sur les véhicules (TSAV), communément appelée vignette, en attendant la mise en œuvre d’une nouvelle réforme devant obliger à payer les...

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.