Recherche

Maroc : des médicaments contrefaits provoquent le cancer et la stérilité

© Copyright : DR

1er novembre 2019 - 19h00 - Société

Les faux médicaments qui inondent le territoire national marocain, notamment, les stimulants sexuels provoquent le cancer et la stérilité. En provenance pour la plupart de Singapour, de la Chine, de l’Inde, de la France, de l’Espagne et de ses pays limitrophes, ces « tueurs silencieux » sont la préférence de nombreux jeunes peu consciencieux, à la recherche de sensations fortes et de célébrité.

Profitant du vide législatif, des réseaux de trafic de médicaments commercialisent à travers le pays ces produits de la mort, source de cancer et de stérilité pour la population, souvent stimulée par leur coût très bas. Ces produits concernent les comprimés en provenance de la France et d’Espagne, ainsi que des cosmétiques d’origine indienne.

Le trafic de ces médicaments contrefaits a été largement diversifié et comprend à présent des pays comme Singapour, la Chine et l’Inde, devenue l’un des plus grands pays producteurs de stimulants sexuels, avec des prix deux fois moins chers que les produits vendus dans les pharmacies, rapporte le quotidien Assabah, cité par le site le360.

La même source indique par ailleurs que certains de ces produits, d’origine mauritanienne, sont utilisés pour faire grossir les fesses, tandis que des comprimés en provenance du Pakistan et de l’Inde servent à augmenter le volume des seins.

Malheureusement pour leurs utilisateurs, ces produits, ainsi que des médicaments génériques en provenance de l’Algérie, du Pakistan, de la Mauritanie, du Yémen et de l’Inde, sont très dangereux et peuvent provoquer le cancer et la stérilité.

Selon le même quotidien, ces médicaments contrefaits, une fois au Maroc, sont stockés dans des entrepôts à Al Hoceima, à Guelmim et à Laâyoune, avant d’être distribués sur tout le territoire marocain.

Ce trafic, presque aussi juteux que celui de la drogue, passe par les postes-frontières d’Algérie et de Mauritanie, ainsi que par ceux des villes de Sebta et Melilla. Outre les dangers qu’encourent les utilisateurs de ces médicaments, ce trafic produit un impact négatif sur les équilibres macroéconomiques du Royaume, ajoute le même journal.

Mots clés: Santé , Contrebande

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact