Maroc : les femmes, oubliées des hautes fonctions

26 octobre 2020 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Seulement 1160 nominations aux hauts postes de responsabilités depuis 2012 ont été effectives sous les gouvernements dirigés par le Parti justice et développement (PJD). Un taux fortement critiqué par l’opposition et les associations de femmes.

Sur les 1160 postes, le nombre de désignation des femmes à des postes de hauts responsabilités ayant fait l’objet de concertation lors des conseils de gouvernement s’élève à 137 soit 22,8%. Cet indice est relevé par le rapport sur les ressources humaines, rapport lié au projet de la Loi de finances 2021. Les nominations au poste de directeur représentent le taux le plus élevé avec 71%, soit 824 nominations. On a ensuite 128 personnes, soit 11% nommées comme doyens de Faculté. On retient après le poste d’ingénieur général, d’administrateur général, de secrétaire général, d’inspecteur général et de président d’université.

L’enseignement Supérieur et de la recherche scientifique est le secteur ayant enregistré plus de nominations de femmes depuis 2012. Le ministère de l’Intérieur a enregistré seulement quatre nominations de femmes. Le ministère de l’Aménagement sort avec 35 femmes. Bien que le taux de nominations des femmes ait passé de 16% en 2012 à 21% au premier semestre 2019, le taux n’a pas atteint le niveau espéré, pour l’inclusion des femmes au processus de développement économique et social du Maroc.

Dans son discours au Parlement, le roi Mohammed VI a exhorté le gouvernement à "opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs, afin d’inciter les compétences nationales à intégrer la fonction publique et à la rendre, in fine, plus attractive". Un appel qui intervient à une période où les partis de la majorité sont accusés d’annoncer des nominations sans prendre en compte la compétence et le mérite.

Sujets associés : Mohammed VI - Administration - Femme marocaine - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Aller plus loin

Maroc : la nouvelle carte d’identité est discriminatoire envers les femmes

L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) a dénoncé, samedi 19 août, "la discrimination directe et explicite à l’égard des femmes" sur la nouvelle carte d’identité...

Asma Lamrabet plaide pour une lecture réformiste et féministe de l’islam

L’écrivaine marocaine Asma Lamrabet a déclaré jeudi, au cours d’un séminaire organisé en visioconférence à l’occasion de la journée internationale de la femme, que...

Marché de l’emploi : La femme marocaine, une laissée-pour-compte ?

Dans le cadre de la journée nationale de la femme marocaine célébrée le 10 octobre, le Haut-Commissariat au plan (HCP) a publié une étude sur la situation des femmes dans le...

Maroc : les femmes consacrent 6 fois plus de temps aux tâches ménagères que les hommes

Une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP), sur les rapports sociaux dans le contexte de la pandémie du Covid-19 – 2ᵉ panel de l’impact du coronavirus sur la situation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marche verte : discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI adressera ce dimanche soir un discours à l’occasion du 47ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte, annonce le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Cyril Hanouna encense le roi Mohammed VI

L’animateur français d’origine tunisienne Cyril Hanouna a encensé le roi Mohammed VI dont il a salué les efforts consentis suite au puissant et dévastateur séisme qui a secoué le Maroc.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.