Maroc : flou autour du test PCR à l’embarquement

22 avril 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les compagnies aériennes entretiennent le flou autour du test PCR que doivent présenter les passagers pour monter à bord de leurs avions pour un voyage à l’étranger ou à destination du Maroc.

La présentation d’un test PCR de moins de 48 heures à l’embarquement est toujours obligatoire. Mais l’interprétation qu’en font les compagnies aériennes pose problème : 48 heures « avant l’enregistrement » pour certaines et 48 heures « avant l’heure du vol » pour d’autres.

À lire : Maroc : vers un allègement du protocole sanitaire dans les aéroports

L’Économiste cite en exemple la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc, qui « interprète en toute logique les 48 heures, au sens large, c’est-à-dire 2 jours avant le vol et peut même afficher une souplesse quand il y a un dimanche et les labos fermés dans le pays ». Quant à la low cost, TUI Fly, elle « compte en heures et peut renvoyer un voyageur pour un PCR de 48 heures et 40 minutes », fait savoir la même source.

À lire : Voyage au Maroc : quelles formalités pour entrer ?

Depuis le 8 avril dernier, les passagers en provenance de l’étranger, peuvent accéder au Maroc par voie maritime avec un test PCR négatif de moins de 72 heures sans l’obligation de présenter un pass vaccinal valide. Ce nouveau protocole sanitaire pourrait être généralisé pour les arrivées par avion. Le conseil de gouvernement nourrit des réflexions dans ce sens.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Santé - Destination - TUI fly - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Pass vaccinal

Aller plus loin

Entrée au Maroc : le protocole maritime allégé

Tout voyageur en direction du Maroc, préférant les voies maritimes, devra désormais présenter un pass vaccinal ou un test PCR de moins de 72 h.

Voyage au Maroc : à quand la fin du test PCR ?

Afin de soutenir les professionnels du tourisme dans la reprise des activités, les parlementaires ont également appelé le gouvernement à revoir le protocole sanitaire dans les...

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin mai

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin mai, pour faire face à la prorogation du Covid-19 dans le pays.

Voyages au Maroc : appels à la suppression des tests PCR

En vue de soutenir les professionnels du tourisme, plusieurs acteurs politiques intensifient la pression sur le gouvernement pour alléger les conditions d’entrée au Maroc,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Royal Air Maroc va prendre possession de ses nouveaux avions

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de développement, Royal Air Maroc (RAM) s’apprête à louer cinq Boeing 737 chez Air Lease Corporation (ALC) pour un montant de 300 millions de dollars. Les appareils devraient être livrés en 2024.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Mauvaise passe pour Royal Air Maroc

Selon le ministère du Budget, Royal air Maroc (RAM) devrait connaître un manque à gagner de 2,7 milliards de dirhams, cette année, en raison de la hausse incontrôlée des prix du kérosène. Cette tendance devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2023, si...

La meilleure compagnie aérienne en Afrique est Marocaine

Royal Air Maroc (RAM) a été couronnée meilleure compagnie aérienne en Afrique à la 20ᵉ édition des « GT Tested Reader Survey » du magazine Global Traveler à Los Angeles.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Invité sur l’émission « Grand invité de l’économie » de RFI et Jeune Afrique, Abdelhamid Addou, PDG de Royal Air Maroc, a passé en revue les sujets brûlants de l’heure qui touchent à la vie et à la survie de la compagnie aérienne marocaine.

Royal Air Maroc se dote d’une flotte XXL pour le Mondial 2030

Royal Air Maroc (RAM) s’active pour renforcer sa flotte d’avions avant la Coupe du monde 2030 que le Maroc organise conjointement avec l’Espagne et le Portugal. Objectif, disposer de 130 avions pour contribuer à la réussite de cet événement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...