Le Maroc veut améliorer l’approvisionnement du gaz naturel liquéfié

26 avril 2021 - 18h20 - Economie - Ecrit par : A.P

Le ministre de l’Energie, Aziz Rabbah, vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la conception et la mise en place d’une unité flottante de stockage et de regazéification. L’infrastructure devrait être installée dans l’un des ports de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia.

L’objectif du ministère en lançant cet appel à manifestation d’intérêt pour la conception et la mise en place d’une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU – Fläming Storage and Regazéification Unit), est d’apporter une solution maritime durable pour l’approvisionnement en gaz naturel du marché national, indique Challenge. Les sociétés intéressées peuvent déposer leurs dossiers qui, une fois validés par les autorités compétentes, pourront participer à un appel d’offres pour le développement, la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de ce projet qui sera réalisé en Partenariat Public-Privé. Au terme du processus, l’entreprise sélectionnée devra prouver sa capacité à développer le projet et à livrer l’infrastructure d’ici à 2025.

Les besoins du marché du gaz naturel en 2025 sont estimés à 1,1 milliard de mètres cubes dont 0,6 milliard pour l’industrie, selon les données techniques du ministère de l’Énergie. En 2030, ils seront de 1,7 milliard de mètres cubes dont 0,7 pour l’industrie et de 3 milliards de mètres cubes dont 1,4 pour l’industrie en 2040.

Le projet devra aboutir à la mise en place d’un système de réception, de stockage et de regazéification, compatible avec les infrastructures maritimes du terminal d’accueil qui sera probablement installé dans l’un des ports de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia. Ce système devra combler les besoins des consommateurs locaux de gaz naturel, surtout dans les zones à forte consommation dans l’axe Kénitra-Mohammedia-Casablanca-Settat, ainsi qu’aux contraintes techniques des distributeurs.

Avec ce nouveau projet, le Maroc semble abandonner la mise en œuvre du « Gas to Power », un complexe gazier à Jorf Lasfar (El Jadida), comprenant un terminal de GNL, un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification pour un montant de 4,6 milliards de dollars, initialement prévu dans son Plan national de développement du gaz naturel liquéfié (GNL). Un nouveau plan réaménagé serait en cours et devrait tenir compte de nouveaux paramètres tels que les ruptures technologiques, le projet de gazoduc Maroc-Nigeria traversant 14 pays, le développement de l’efficacité énergétique ainsi que le prolongement du contrat du Gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Consommation - Gaz

Aller plus loin

Prospection de gaz au Maroc : le permis de Sound Energy prolongé

L’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) a permis à Sound Energy une prolongation de deux ans sur son permis d’exploration onshore Sidi Moktar. Cette nouvelle...

Mohammed VI et Muhammadu Buhari parlent du Gazoduc Nigeria-Maroc

Le roi Mohammed VI s’est entretenu par téléphone, dimanche 31 janvier, avec le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari. Au menu des échanges : les...

Predator Oil & Gas a redémarré le forage de puits à Guercif

La société britannique Predator Oil & Gas a annoncé la relance des opérations de forages sur son projet Guercif I à IV, dans l’est du Maroc. Une décision motivée par...

Le Maroc recherche du financement pour exploiter son gaz

Le Maroc s’apprête à lancer deux projets gaziers importants afin d’augmenter de 70 Mpi3 son exploitation de gaz naturel dans les cinq prochaines années.

Ces articles devraient vous intéresser :

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».