Le Maroc s’érige en hub industriel aux portes de l’Europe

3 juin 2020 - 13h30 - Ecrit par : A.S

Le Maroc continue d’inspirer grâce à sa stratégie de riposte au coronavirus, et surtout, sa gestion des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire sur les secteurs d’activités du pays. Le journal "Le Monde" voit déjà le royaume s’ériger en hub industriel aux portes de l’Europe.

Le Maroc dispose d’énormes atouts et en a suffisamment récolté de par sa gestion de la crise du covid-19. Aujourd’hui, tirant leçon de la crise sanitaire, l’Europe désire plus que jamais atténuer sa dépendance vis-à-vis de l’Asie. Et le Maroc pourrait être une destination privilégiée. L’idée ne déplaît nullement aux ténors de l’industrie marocaine. "Avec seulement 14 km de mer qui le sépare de l’Espagne, le royaume se voit devenir une base arrière industrielle de l’Europe", écrit le journal dans un article publié dans sa rubrique "Afrique", sous le titre "Le Maroc se rêve en hub industriel aux portes de l’Europe", écrit la MAP.

Le journal se base sur les déclarations de l’économiste marocain, Najib Akesbi, qui soulignait il y a quelques jours que "l’Europe ne peut pas tout relocaliser. Mais une relocalisation dans la région Europe-Méditerranée serait un bon compromis entre les bas coûts de l’éloignement et ceux, très élevés, de la toute proximité". Une opportunité pour "Rabat qui cherche depuis plusieurs années à attirer les gros industriels internationaux, avec des succès dans l’aéronautique et l’automobile".

Le quotidien insiste sur le fait que le Maroc, fort d’une soixantaine d’accords de libre-échange avec l’Europe et les États-Unis, "dispose d’atouts à faire valoir pour séduire les opérateurs étrangers". Pour le média français, "le positionnement du royaume lui permet de raccourcir les circuits logistiques avec l’Union européenne et de réduire l’empreinte carbone". Il faut aussi ajouter à tout ceci le potentiel d’innovation scientifique et technique dont a fait preuve le Maroc dans la lutte contre la pandémie du covid-19.

Le journal a été également séduit par la réaction des autorités marocaines face à la crise sanitaire en notant que "pendant que ses voisins européens, la France en tête, étaient confrontés à des pénuries de masques, des dizaines d’usines de textile marocaines se sont reconverties, dès le mois de mars, dans la fabrication de plus de dix millions d’unités par jour, vendues seulement à 7 centimes d’euro la pièce, dont une partie va désormais à l’export".

Autant de potentialités pour lesquelles des grands patrons "évoquent déjà des contrats avec l’Europe dans l’électronique, le génie biomédical ou encore l’industrie pharmaceutique", précise la même source.

Tags : Accord de libre échange - Distinction - Le Monde - Industrie - Hommage - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les industriels plus optimistes

La plupart des entreprises marocaines s’attendent à une légère augmentation de leur production au 4ᵉ trimestre 2020, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une enquête de...

Le Maroc engagé pour une décarbonisation de l’industrie

Le Maroc se positionne dans la course à la décarbonisation pour l’amélioration et la compétitivité du secteur industriel. Il s’agit non seulement de sécuriser les marchés actuels,...

Nouvelle usine au Maroc pour SBM technology

Le belge SBM technology s’apprête à ériger une nouvelle usine pharmaceutique dans la zone industrielle de Bouskoura en vue de consolider sa présence au...

Winvestnet fait du Maroc un hub régional d’investissement

La plateforme d’investissement Winvestnet Ltd du Marocain Réda Rami dont le siège social est à Hong Kong a lancé, au Maroc, un fonds d’investissement panafricain de 2 milliards de...

Nous vous recommandons

Maroc : vers un nouveau bras de fer entre parents d’élèves et écoles privées ?

Les écoles privées ont invité les parents d’élèves à payer les frais de scolarité du mois de juillet, le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports ayant décidé que les cours se poursuivent jusqu’à ce mois au lieu de juin. Mais ceux-ci...

L’Algérie organise des manœuvres navales près du Maroc

L’Algérie cherche à démontrer sa puissance militaire, à travers une manœuvre navale effectuée par son armée, sur sa plus grande base navale de Mers El-Kébir, non loin du Maroc.

Le Maroc va équiper ses hélicoptères « AH-64 Apache »

Le Maroc a reçu l’approbation des États-Unis pour équiper les 24 hélicoptères « AH-64 Apache » qu’il avait commandés auprès du constructeur américain Boeing.

TGV Casablanca-Agadir : les études déjà achevées

La ligne de train à grande vitesse reliant Casablanca à Agadir coûtera plus de 75 milliards de dirhams, a affirmé le ministre du Transport et de la Logistique.

Les drones turcs acquis par le Maroc font-ils peur à l’Espagne ?

Le Maroc aurait acquis une bonne quinzaine de drones de combat turc, Bayraktar TB2, dont une partie pourrait être transférée sur la base militaire Al-Aroui près de Nador, à seulement 30 km de la frontière avec Melilla. Une telle proximité ferait-elle peur...

La fortune de Bernard Arnault dépasse le PIB du Maroc

Avec une fortune estimée à 192,9 milliards de dollars, l’homme d’affaires français Bernard Arnault est devenu la plus grosse fortune du monde, détrônant ainsi le PDG d’Amazon Jeff Bezos et dépassant de loin le PIB réalisé par le...

De fortes averses orageuses attendues au Maroc

De fortes averses orageuses toucheront plusieurs provinces marocaines demain mardi et mercredi 22 septembre, alerte la Direction générale de la météorologie (DGM).

Le boxeur marocain Mohammed Obbadi battu par KO (vidéo)

Le boxeur marocain Mohammed Obbadi a été battu par KO au troisième round par le Philippin Jade Bornea, vendredi 14 janvier à l’Arena José Sulaimán de Monterrey, au Mexique, perdant ainsi sa chance de conquérir le titre mondial du champion de boxe poids...

Biarritz : toujours aucune nouvelle de Nabil Tourougui et de sa compagne

Disparus à Biarritz depuis lundi 21 février, Nabil Tourougui, 23 ans, et Roxane Benest, 21 ans, n’ont donné aucun signe de vie. Les recherches se poursuivent pour retrouver ce jeune couple.

EasyJet annule ses vols vers Marrakech

Suite à la décision marocaine relative à la suspension des liaisons aériennes avec l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, la compagnie aérienne EasyJet a décidé d’annuler ses vols vers Marrakech.